Le terminal de Burnaby aujourd’hui

Le terminal de Burnaby est le point final du réseau pipelinier Trans Mountain. C’est un point de distribution du pétrole brut et des produits raffinés vers les terminaux locaux – la raffinerie de Parkland et le terminal maritime de Westridge. Le terminal de Burnaby compte actuellement 13 réservoirs d’une capacité de stockage combinée de 1,6 million de barils avec confinement secondaire et tertiaire.

Les réservoirs sont peints en vert pour minimiser l’apparence dans le paysage. Le terminal de Burnaby est doté d’équipement d’atténuation des odeurs, de protection contre les incendies et d’intervention d’urgence. Les oléoducs et la tuyauterie existants comprennent un oléoduc de 24 pouces à partir du comté de Strathcona, en Alberta, un oléoduc de 24 pouces jusqu’au terminal maritime de Westridge, de l’équipement de distribution et de comptage, des installations de traitement de l’eau et des bâtiments et bureaux de maintenance.

Expansion du terminal de Burnaby 

Le terminal de Burnaby est en cours d’agrandissement à l’intérieur de la propriété existante et les activités de construction ont commencé en août 2019. Un réservoir existant sera démoli et 14 nouveaux réservoirs, y compris le confinement secondaire, seront construits, pour un total de 26 réservoirs. D’autres changements assureront la sécurité continue de l’installation et comprendront des systèmes de protection contre l’incendie sur toute la surface et de l’équipement de réduction des odeurs sur tous les nouveaux réservoirs. L’agrandissement comprendra également un système amélioré de traitement des eaux pluviales.

Les commentaires du public aideront à déterminer la couleur des réservoirs – des couleurs plus claires réduiront les émissions.

Les modifications au terminal comprendront également le déplacement des oléoducs de livraison existants au terminal pour permettre l’expansion et le raccordement au réseau électrique existant. 

Expansion du terminal de Burnaby

Les heures principales des travaux de construction au terminal de Burnaby sont prévues entre 7 h et 20 h, du lundi au vendredi, et entre 7 h et 20 h le samedi. Aucun travail n’est prévu les dimanches et jours fériés.

Plans de protection de l’environnement

Nous avons élaboré un plan de protection de l’environnement des installations qui comprend des plans d’atténuation pour aider à minimiser les impacts pendant la construction du terminal de Burnaby. Le plan précise les mesures d’atténuation qui peuvent être mises en œuvre au cours des activités de pré-construction, de construction et après la construction liées à l’aménagement des installations, et respecte la condition 78 de la Régie de l’énergie du Canada (REC) Le plan peut être consulté ici. Les mesures de protection de l’environnement couvrent un éventail d’impacts, notamment :

Bruit 

Trans Mountain a élaboré un plan de gestion du bruit pour la construction de tous ses terminaux et stations de pompage, conformément à la condition 80 de la REC. On a effectué des études de modélisation du bruit pour comprendre l’impact du bruit pendant la construction et planifier de façon éclairée des mesures d’atténuation pour le quartier environnant. Le plan peut être consulté ici.

Les mesures d’atténuation du bruit de construction peuvent comprendre des considérations relatives à l’équipement, à l’emplacement et à l’échéancier ainsi que l’installation de barrières contre le son, comme suit :  

  • Considérations relatives à l’équipement : S’assurer que les outils et l’équipement utilisés sont proportionnels à l’activité menée et maintenus en bon état de fonctionnement, installer et entretenir l’équipement antibruit (p. ex., silencieux) sur les machines et les véhicules de construction applicables.
  • Considérations relatives à l’emplacement et à l’horaire : Situer les compresseurs et les génératrices loin des endroits sensibles au bruit, prévoir les activités de construction pendant les périodes non sensibles au bruit et se conformer, dans la mesure du possible, aux règlements locaux sur le bruit et aux conditions d’approbation applicables.
  • Barrières contre le son : Installer des barrières sonores à certains endroits du terminal sur la base d’une modélisation sonore et de la rétroaction du voisinage. Des renseignements sur les barrières contre le son se trouvent ici (en anglais).

Poussière

Les mesures d’atténuation de la poussière peuvent comprendre le respect par les véhicules de construction des exigences de contrôle de la circulation pour réduire la poussière, l’arrosage des lieux de travail et des routes d’accès pour réduire ou éviter la poussière lorsque cela est justifié et approuvé par l’inspecteur en environnement, et l’augmentation de la fréquence de l’arrosage des routes et des chantiers en période de risque élevé (p. ex., vents forts).

Le lavage des roues peut également être mis en œuvre pour l’équipement qui quitte le site de l’installation et accède à la voie publique, lorsque cela est justifié. Aussi rapidement que possible, les équipes pelletteront et balaieront la boue, les débris de terre ou les matériaux étrangers laissés sur les routes par les véhicules qui quittent le chantier de construction.

D’autres mesures de réduction de la poussière (p. ex., recouvrement des andains de terre végétale et de racines, application d’un agent collant) seront mises en œuvre au besoin et approuvées par un inspecteur en environnement.

Lumière

Des mesures d’atténuation de la lumière, comme l’éclairage dirigé, seront mises en œuvre dans les endroits où les travaux se déroulent à proximité de routes publiques ou de zones résidentielles. La lumière des phares devrait être négligeable, car la plupart des activités se déroulent pendant la journée.

Vibrations

Pour réduire l’impact sonore, les méthodes vibratoires d’installation des pieux seront utilisées au portail du terminal de Burnaby pour le tunnel du mont Burnaby. Dans la mesure du possible, nous limiterons ces activités à la journée. Des renseignements sur les vibrations causées par la construction se trouvent ici (en anglais).

Faune et flore

Les activités de construction et de coupe d’arbres seront terminées en dehors de la période de nidification des oiseaux migrateurs (du 19 mars au 17 août), lorsque cela sera possible et approuvé. Avant la préparation du chantier et la construction, on a effectué un relevé et une récupération des amphibiens pour faire en sorte que les activités ne nuisent pas aux amphibiens au sein de la propriété.

Relocalisation de ruisseaux

Quatre cours d’eau non poissonneux traversent le terminal de Burnaby. Trans Mountain a reçu l’approbation, en vertu de l’article 11 de la loi Water Sustainability Act de la Province de la Colombie-Britannique, de réaligner ces cours d’eau afin de permettre la construction de nouveaux réservoirs sur place. Trans Mountain se conformera aux conditions d’approbation provinciales requises. Des renseignements sur ces cours d’eau se trouvent ici (en anglais).

Gestion des eaux pluviales

Des mesures de gestion des eaux pluviales sont en place pour contrôler l’érosion et empêcher le sol de pénétrer dans les cours d’eau en aval. De plus, si le vent ou l’eau causent l’érosion du sol pendant la construction, nous déploierons de l’équipement et du personnel de l’entrepreneur pour contrôler immédiatement l’érosion. L’inspecteur en environnement du terminal de Burnaby, en consultation avec le directeur de la construction et le directeur de l’environnement, déterminera les procédures appropriées pour régler les problèmes d’érosion du sol ou de manipulation des sols qui peuvent survenir.

Gestion de la circulation pendant la construction

Les travaux de construction étant prévus sur une période d’environ deux ans au terminal de Burnaby, le Plan de gestion de l’accès et du contrôle de la circulation (PGACC) de Trans Mountain vise à minimiser les perturbations pour les voisins. Le PGACC décrit l’accès au terminal de Burnaby de la façon suivante :

  • Porte principale du terminal de Burnaby à l’angle des rues Shellmont et Underhill
  • Un point d’accès alternatif

Trans Mountain a examiné deux options pour l’accès alternatif. La première option à partir de Gaglardi Way jusqu’au coin nord-est du terminal de Burnaby. Après un examen technique plus poussé et l’apport de la communauté, nous avons également envisagé une deuxième option – celle de Greystone Drive, au coin sud-ouest du terminal. On a déterminé que l’option de Greystone Drive était la meilleure, car elle permet d’accéder au terminal de Burnaby juste au nord de la rue Shellmont.

Cet accès minimise les répercussions sur la circulation à l’entrée principale du terminal de Burnaby et réduit les répercussions sur la circulation dans un seul quartier résidentiel.

Autre accès pour le terminal de Burnaby


Plus de 30 000 camions chargés de matériaux d’excavation demeureront sur place, ce qui réduira considérablement la circulation des camions liés à la construction.

Pour réduire davantage l’impact de la circulation, les travailleurs de la construction arriveront au terminal en autobus à partir d’un secteur de stationnement central éloigné du chantier. La circulation quotidienne moyenne liée à la construction du terminal de Burnaby est estimée à 18 voyages en autobus, 150 voyages en véhicules légers et 20 chargements de camions de transport, ce qui représente 24 voyages en autobus, 200 voyages en véhicules légers et 75 chargements de camions de transport lorsque les activités de construction atteignent un sommet.

Notre objectif est de minimiser toute circulation liée à la construction dans la région. Nous nous engageons à communiquer tout changement important apporté au projet aux intervenants concernés afin que la sécurité, les changements dans les habitudes de circulation, les plans locaux et régionaux de gestion de la circulation et les exigences des services d’urgence soient bien compris.

Flux de la circulation du terminal de Burnaby pendant la construction avec l’accès alternatif de Greystone Drive (sous réserve des permis et autorisations)

Activités de remise en état

En planifiant la construction du terminal de Burnaby, Trans Mountain a minimisé la quantité d’abattage d’arbres prévu, particulièrement le long de la limite sud de sa propriété, à l’endroit où le sentier Trans Mountain longe la rue Shellmont. Lorsque les travaux de construction seront terminés au terminal de Burnaby, Trans Mountain régénèrera tous les emplacements touchés par la construction conformément à son plan de gestion de la remise en état et dans des délais environnementaux appropriés. La surveillance après l’installation assurera le succès des activités de remise en état. Bien que les activités de remise en état spécifiques au terminal n’aient pas encore été confirmées, elles incluront les éléments suivants :

  • Le réaménagement et le réensemencement au terminal de Burnaby; on envisagera d’ajouter une végétation supplémentaire de protection dans le voisinage lorsque cela sera possible, compte tenu des exigences en matière d’espace et de sécurité.
  • Des techniques de construction qui minimisent l’empreinte pour construire le franchissement de l’oléoduc de la rue Shellmont. Bien qu’un espace de travail temporaire soit nécessaire, il sera remis à son état actuel, à l’exception d’une servitude permanente réduite de 10 m de largeur qui sera remise en état avec une végétation suffisamment haute pour satisfaire aux exigences de la REC.

Trans Mountain sollicitera les commentaires de la Ville de Burnaby, le cas échéant. Les mises à jour seront transmises au fur et à mesure qu’elles seront disponibles.

Chargement en cours
Chargement en cours