Le jumelage du réseau pipelinier de Trans Mountain exige plus de capacité de stockage sous forme de réservoirs ainsi qu’un plus grand nombre de stations de pompage le long du tracé. Nous nous concentrons sur l’agrandissement des installations existantes et sur la réduction des besoins en terrains supplémentaires.

Stations de pompage 

Les stations de pompage contiennent des moteurs électriques qui entraînent les pompes pour maintenir la pression et le débit dans le pipeline. Pour soutenir l’expansion du réseau pipelinier, nous ajoutons 11 nouvelles stations de pompage le long du tracé et une nouvelle station de pompage sera ajoutée sur le pipeline existant. Dix des nouvelles stations de pompage seront ajoutées aux installations existantes. Cela signifie que nous n’avons besoin que d’un seul nouveau site en Colombie-Britannique pour inclure une station de pompage pour à la fois le pipeline existant ainsi que le nouveau.

Terminaux

 Pour répondre à la capacité accrue du réseau pipelinier, nous ajoutons de nouveaux réservoirs de stockage aux terminaux existants de Trans Mountain.  Tous les ajouts se feront à l’intérieur du droit de passage existant des terminaux, donc nous n’aurons pas besoin de terrain supplémentaire... Tous les réservoirs seront construits conformément à la norme suivante : API 650 Réservoirs soudés pour le stockage d’huile (en anglais).

Détails de la construction

Terminal d’Edmonton Nous agrandissons le terminal d’Edmonton avec quatre nouveaux réservoirs de stockage, portant le nombre total à 39. Les réservoirs supplémentaires ajouteront une capacité d’environ 1 315 000 barils à l’installation, ce qui portera la capacité totale à 9,25 millions de barils. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur l’expansion du terminal.

Terminal Sumas Nous n’ajoutons qu’un seul nouveau réservoir au terminal de Sumas pour un total de sept réservoirs et une augmentation approximative de la capacité de 715 000 à 890 000 barils. Apprenez-en davantage sur le projet d’expansion du terminal ici.

Terminal Burnaby Le terminal de Burnaby nécessitera l’agrandissement le plus important, soit l’ajout de 14 nouveaux réservoirs aux 13 actuellement sur le site. L’un des réservoirs existants sera démoli. Ces modifications porteront à 26 le nombre total de réservoirs, soit une augmentation de la capacité approximative du terminal de 1,685 million à 5,555 millions de barils. En plus des nouveaux réservoirs de stockage, nous ajoutons deux autres lignes de livraison entre le terminal de Burnaby et le terminal maritime de Westridge. Ceux-ci seront installés dans un tunnel traversant le mont Burnaby. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur l’expansion du terminal.

Terminal maritime de Westridge Nous remplaçons les installations actuelles du quai du terminal maritime de Westridge par trois nouveaux postes d’amarrage afin de répondre à l’augmentation du volume du trafic des pétroliers. Ces postes d’amarrage seront conçus pour la gamme de navires-citernes Aframax de taille moyenne, le plus grand navire que nous desservons actuellement. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur les modifications proposées.

Chargement en cours
Chargement en cours