Pour souligner la Journée internationale des femmes, Trans Mountain a le plaisir de faire part des possibilités de développement de carrière offertes aux femmes autochtones qui vivent le long de son corridor pipelinier. #choisirlesdéfis

En octobre 2020, Trans Mountain a lancé un programme de certificat de formation en gestion de projet pour les femmes autochtones provenant des communautés situées le long du corridor pipelinier.

Ce programme virtuel d’un an – offert en collaboration avec l’Université Mount Royal à Calgary – a été créé en réponse à l’intérêt marqué exprimé par les femmes qui tenaient à développer leurs compétences en gestion de projet afin de perfectionner leur carrière et accroître leurs connaissances. Le programme permet d’acquérir des compétences transférables qui peuvent être appliquées dans différents domaines comme les nouvelles constructions, l’assainissement de l’environnement, les projets d’infrastructure et bien plus. Les participantes ont également une excellente occasion de travailler avec une mentore qui les aide à faire avancer leur carrière et à développer leurs réseaux.

« Lorsque l’Université Mount Royal a pris contact avec nous pour nous offrir l’occasion de contribuer à une expérience de formation adaptée aux femmes autochtones, j’étais très enthousiaste à l’idée de m’impliquer », indique Matt Luik, formateur à l’Université Mount Royal. « Étant donné que les participantes sont dispersées géographiquement et que nous travaillons tous en mode virtuel, nous avons réussi à créer une réelle communauté d’apprentissage où nous pouvons échanger les apprentissages et les défis et célébrer les succès. Le programme repose sur le certificat de formation en gestion de projet en ligne de l’université, mais a été augmenté avec l’ajout de séances d’apprentissage guidé toutes les semaines. Au moment de la rédaction, nous avions tout juste terminé notre troisième cours en gestion de projet, et j’ai été encouragé et inspiré par le travail acharné, le dévouement et l’attitude positive dont ont fait preuve toutes les femmes. »

Cette année, 24 femmes autochtones sont inscrites au programme, et toutes viennent de communautés situées le long du corridor pipelinier et de différents horizons professionnels, y compris la sécurité, la technologie de l’information, l’administration des affaires, les ressources humaines, la surveillance environnementale, la construction et la chaîne d’approvisionnement.


« Nous avons été témoins de la résilience et de la force des participantes ainsi que des liens d’amitié qui se sont tissés dans le cadre du cours; nous les avons vu exprimer leur créativité dans les travaux et les examens et nous avons vu des notes parfaites. Nous sommes particulièrement reconnaissants envers les femmes de notre équipe qui agissent en tant que mentores auprès des participantes et envers les formateurs et animateurs de l’Université Mount Royal qui apportent un soutien total à chaque participante », ajoute Marianne Fox, responsable de l’emploi et de la formation chez Trans Mountain. « Beaucoup des femmes qui suivent ce cours travaillent à plein temps ou à temps partiel tout en élevant des enfants et en soutenant les membres de la famille élargie, et tout cela en pleine pandémie. Au début du cours, certaines femmes ont exprimé des préoccupations par rapport à l’ajout de cours universitaires à leur emploi du temps déjà chargé, mais elles avaient un désir fort de participer au cours et de réussir, et elles se sont montrées à la hauteur du défi. »

Ce programme s’éducation et de formation du Projet d’expansion de Trans Mountain et s’harmonise à notre objectif de tisser des relations durables et respectueuses avec les communautés autochtones. À mesure que se poursuit le projet, nous restons engagés à travailler en collaboration avec les établissements d’enseignement afin d’assurer la formation des membres de la communauté qui renforcent les capacités et développent les parcours professionnels.


Chargement en cours
Chargement en cours