15 janvier 2022, 8 h 45 HMP

La pression d'exploitation du réseau pipelinier de Trans Mountain est revenue à la normale.

L’oléoduc est exploité à capacité réduite depuis le dimanche 5 décembre 2021, date à laquelle il a été remis en service en toute sécurité après une fermeture préventive de 21 jours en raison de pluies abondantes et d'inondations en Colombie-Britannique et dans l'État de Washington.

Ce retour à une pression maximale d'exploitation fait suite à la préparation d'une évaluation technique complète et à l'acceptation du plan de retour à la normale de Trans Mountain auprès de la Régie de l’énergie du Canada.

15 décembre 2021, 9 h 30 HMP

Un peu plus d'une semaine après la remise en service du réseau pipelinier de Trans Mountain, l'essence et le pétrole brut continuent d'être acheminés vers les clients de Trans Mountain à Kamloops, à Burnaby et dans l'État de Washington.

Bien que l'exploitation du pipeline à capacité réduite ait commencé à atténuer la perturbation de l'approvisionnement en carburant dans la région, plus de 400 personnes prennent toujours part à l'intervention, tant sur le terrain qu'au poste de commandement du lieu de l’incident de Trans Mountain. L’accès terrestre à tous les sites étant maintenant établi, les équipes se concentrent sur les réparations du revêtement en vue du remblayage des zones exposées, sur la solidification des bermes et sur la planification permettant au système d’opérer à sa pleine capacité. Trans Mountain poursuivra ces travaux d'urgence tout au long de l'hiver afin de renforcer les droits de passage du pipeline en prévision du ruissellement printanier. Les équipes se concentrent sur la remise en état des sites touchés par les fortes pluies et les inondations dans les régions situées au nord de Hope et au sud de Merritt.

Durant l’interruption de service, le pipeline est demeuré dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de produit ou de dommage sérieux à la conduite n’a été détecté. L'oléoduc a été remis en fonction à capacité réduite le dimanche 5 décembre, après un arrêt d’une durée de 21 jours.

Trans Mountain a utilisé les équipes et les équipements opérationnels de son Projet d’expansion pour rétablir l'accès au réseau pipelinier perdu en raison de routes endommagées, de changements dans le débit des rivières et des conditions météorologiques défavorables. Des centaines de personnes ont travaillé jour et nuit pour dégager les routes, construire des ponts et contrôler les cours d'eau dans le but d’accéder à l’oléoduc et de le réparer.

En plus des efforts investis à la remise en service du réseau pipelinier, notre main d’œuvre, y compris nos équipes d'entrepreneurs, a utilisé son personnel et son équipement dans les régions de la vallée du Fraser, de Coquihalla et de l'intérieur de la Colombie-Britannique pour aider les personnes qui en avaient le plus de besoin. Nous avons notamment fourni des services de transport, du carburant, de la nourriture et de l'eau dans les jours qui ont suivi les inondations.

Légende

1. Protection contre les chutes de pierres et remblayage de la canalisation exposée.

2. Réparation du revêtement de la conduite recouverte d’une housse, Coquihalla.

3. Préparation du site et réparation du revêtement recouvert d’une housse (gauche), Coquihalla.


5 décembre 2021, 12 h 20 HMP

Aujourd’hui, on a remis en service le réseau pipelinier de Trans Mountain, en toute sécurité.

En vertu de ce processus, Trans Mountain surveillera le tracé à partir du sol, par voie aérienne et grâce aux systèmes technologiques qu’exploite son centre de contrôle.

La remise en service survient après l’achèvement de toutes les évaluations, réparations et constructions de terrassement de protection nécessaires à la remise en service de l’oléoduc. Au cours des prochaines semaines, Trans Mountain poursuivra d’autres travaux d’urgence.

4 décembre 2021, 12 h HMP

À la suite de la fermeture préventive du pipeline Trans Mountain en raison des fortes pluies et des inondations, Trans Mountain prévoit remettre l’oléoduc en service demain.

Tout au long de la période d'arrêt, le pipeline est demeuré dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de produit ou de dommage sérieux à la conduite n’a été détecté. Trans Mountain a effectué des inspections détaillées de l'intégrité de la canalisation et des évaluations géotechniques des terrains environnants afin de confirmer que la ligne était prête à être remise en service. Des efforts considérables et soutenus ont été déployés à la remise en fonction de l’oléoduc afin de rétablir l’accès perdu en raison des routes endommagées, des changements dans le débit des rivières et des mauvaises conditions météorologiques. Les équipes ont travaillé 24 heures sur 24 pour dégager les routes, construire des ponts et contrôler les cours d'eau dans le but d’accéder au pipeline et de le réparer.

Nous prévoyons que toutes les inspections, les réparations et les travaux de terrassement nécessaires à une remise en service sécuritaire seront complétés d’ici demain. Les plans ont également été développés et partagés avec la Régie de l’énergie du Canada (REC).

La remise en service aura lieu demain en journée sous réserve d’obtenir le consentement de la REC et de la complétion des travaux de réparation finaux. La conduite sera étroitement surveillée par nos équipes sur le terrain et les systèmes technologiques exploités par notre centre de contrôle. Les équipes et l'équipement d’intervention d’urgence demeurent en place dans les zones cruciales et des barrages sont déployés de manière proactive dans l'éventualité peu probable d'un rejet.

Dans les semaines à suivre, Trans Mountain poursuivra les travaux d'urgence supplémentaires. Certains de ces travaux comprennent des inspections préventives supplémentaires de la canalisation, le blindage des berges et l'ajout d'une couverture végétale ou le déplacement de tronçons du pipeline.

1er décembre 2021, 11 h 30 HMP

Les tempêtes continuant d’occasionner de fortes pluies et provoquant des accumulations d'eau, les équipes surveillent et évaluent en continu les différents secteurs du pipeline, et jusqu’à maintenant, il n'y a pas de nouvelles préoccupations occasionnées par les conditions météorologiques. Là où des travaux ont été effectués pour renforcir les berges, nous apportons des améliorations telle que la solidification des bermes afin de nous assurer que le travail déjà effectué tient bien.

Trans Mountain a transporté plus de 44 000 mètres cubes d'enrochement et de gravier aux endroits critiques et a déployé plusieurs centaines de sacs de sable pour aider à renforcir les berges dans les zones inondées et ainsi poursuivre les travaux d’évaluation et de réparation nécessaires. Les équipes utilisent 30 ensembles de pompes et de tuyaux pour contrôler l'accumulation d'eau et ont séparément installé 15 lampes sur pied avec générateur pour surveiller et poursuivre les travaux 24 heures sur 24.

Nous évaluons continuellement les conditions dans la région et nous déployons des ressources supplémentaires au besoin. Plus de 470 personnes, six hélicoptères et une centaine de pièces de machinerie lourde, dont trois pièces d'équipement d’entretien hivernal et trois tracteurs à flèche latérale, se trouvent dans les régions de Coquihalla et de Coldwater pour aider à la remise en service du pipeline.

Nous évaluons actuellement les risques naturels et nous nous concentrons à soutenir nos équipes sur le terrain qui travaillent jour et nuit dans des conditions mouillées et changeantes à proximité de cours d'eau à haut débit. La sécurité de nos équipes et la protection du système pipelinier demeure notre priorité absolue et en dépit des conditions défavorables, nous progressons dans les travaux nécessaires à une remise en service sécuritaire du pipeline.

Sous toute réserve que la dernière série de tempêtes de pluie n'entraîne pas de nouveaux revers, Trans Mountain complètera sous peu les travaux préalables à la remise en service du pipeline. Compte tenu des conditions actuelles et des progrès que nous avons pu réaliser, nous sommes à seulement quelques jours de la remise en fonction du pipeline à capacité réduite.

Légende

1. Étalement d’enrochement pour freiner l’érosion de la berge, région de Coldwater

2. Renforcement des berges pour accéder de nouveau au chantier à la suite des récentes inondations.

3. Installation d'un pont au-dessus de la rivière Cold Water permettant l’accès au site

4. Enrochement étalé dans le but de protéger les piliers du pont.

29 novembre 2021, 14 h 45 HMP

La fin de semaine dernière, les progrès se sont poursuivis en vue d'une remise en service sécuritaire du gazoduc. Cependant, de fortes pluies ont affecté l'accès aérien et terrain et ont provoqué une importante accumulation d'eau dans certaines zones où les travaux étaient en cours. Ceux-ci ont été interrompus dans certains sites le dimanche 28 novembre 2021 en raison de la crue des eaux ou de l’accès impossible. Les impacts de la dernière tempête sont en cours d’évaluation aujourd'hui, en particulier dans les régions de Coldwater et de Coquihalla. Bien que les premiers rapports indiquent que la plupart des travaux visant à protéger les chantiers ont bien tenu le coup, les équipes continuent de renforcer les bermes et d'améliorer l'accès terrain.

Compte tenu des conditions actuelles et des progrès que nous avons pu réaliser malgré les difficultés persistantes liées aux conditions météorologiques et à l'accès, nous sommes encore à des jours de la remise en service à capacité réduite de l'oléoduc. Une fois le pipeline remis en fonction, la livraison du pétrole et des produits raffinés qui se trouvent actuellement dans la canalisation se poursuivra jusqu'à l’un ou l’autres des points de livraison de Kamloops, Sumas ou Burnaby. Après une première remise en marche, des efforts soutenus se maintiendront afin que le système opère dès que possible à sa pleine capacité.

Le pipeline Trans Mountain est un élément d'infrastructure crucial pour la Colombie-Britannique et l'État de Washington et tous les efforts sont déployés pour le redémarrer sécuritairement le plus rapidement possible. Trans Mountain n'est pas propriétaire du produit transporté dans le pipeline. Nous sommes le seul oléoduc en Amérique du Nord qui transporte à la fois des produits raffinés et du pétrole brut. La quantité de produits expédiés vers nos quatre destinations principales, soit le Terminal de Kamloops, le Terminal de Burnaby, le Terminal maritime Westridge ou les raffineries de l'État de Washington, varie d'une semaine à l'autre en fonction des besoins des clients de Trans Mountain.

Légende

1. Travaux visant à renfocer la protection du pipeline le long de la rivière Coldwater.

2. Chantier inondé, rivière Juliet.

3. Équipes travaillant à renforcer les bermes

4. Équipes renforçant les bermes près des chantiers.

5. Vue aérienne de la montée des eaux, région de Coldwater.

26 novembre 2021, 14 h 15 HMP

Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite de sa fermeture volontaire et préventive le dimanche 14 novembre, en prévision des répercussions des fortes pluies et des conditions météorologiques extrêmes annoncées.

Trans Mountain a fait des progrès considérables en vue d'une remise en service sécuritaire du pipeline. Compte tenu des conditions actuelles et des progrès que nous avons pu réaliser malgré les difficultés persistantes liées aux conditions météorologiques et à l'accès, nous travaillons à la remise en service de l'oléoduc, à une capacité réduite, pour le début ou le milieu de la semaine prochaine. Une fois l'oléoduc remis en fonction, la livraison du pétrole et des produits raffinés qui se trouvent actuellement dans la canalisation se poursuivra jusqu'à l’un ou l’autres des points de livraison de Kamloops, Sumas ou Burnaby. Après une première mise en marche, des efforts soutenus se maintiendront afin que le système opère dès que possible à sa pleine capacité.

Le pipeline Trans Mountain est un élément d'infrastructure crucial pour la Colombie-Britannique et l'État de Washington et tous les efforts sont déployés pour redémarrer le plus rapidement possible le pipeline, et ce, de façon sécuritaire. Trans Mountain est en communication constante avec ses expéditeurs et travaille afin d’atténuer les impacts potentiels de la fermeture du pipeline sur la région.

Trans Mountain n'est pas propriétaire du produit transporté dans le pipeline. Nous sommes le seul pipeline en Amérique du Nord qui transporte à la fois des produits raffinés et du pétrole brut. Selon les besoins des clients de Trans Mountain, la quantité de produits expédiés vers quatre destinations générales, soit le Terminal de Kamloops, le Terminal de Burnaby, le Terminal maritime Westridge ou les raffineries de l'État de Washington, varie d'une semaine à l'autre.

Légende

1. Inspection du pipeline, région de Coldwater.

2. Mobilisation d’équipement sur le site, Coquihalla.

3. Passage à gué à la rivière Coldwater pour accéder aux sites.

4. Tentes d’inspection du pipeline, region de Coldwater

5. Réparation de la canalisation et rétablissement de la berme de la rivière

25 novembre 2021, 13 h HMP

Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite de sa fermeture volontaire et préventive le dimanche 14 novembre, en prévision des répercussions des fortes pluies et des conditions météorologiques extrêmes annoncées.

Les conditions météorologiques continuant de se détériorées durant les prochains jours dans la région, Trans Mountain surveille de près la situation pour s'assurer que le travail de ses équipes puisse progresser de façon sécuritaire, particulièrement dans les zones qui dépendent encore du soutien aérien pour obtenir des approvisionnements et de l’équipement.

Trans Mountain a ajouté de l’équipement d'entretien hivernal dont deux chasse-neiges et deux dameuses à la liste des équipements lourds déjà utilisés durant l'intervention. Plus de 400 personnes, sept hélicoptères et une centaine de pièces de machinerie lourde mettent l’accent sur la remise en service du pipeline dans les régions de Coquihalla et de Coldwater.

L'oléoduc demeure dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de pétrole ou dommage sérieux à la conduite n’a été détecté. Notre focus a été redirigé sur la complétion des réparations afin de garantir l'intégrité de la canalisation là où elle a été exposée et touchée par les inondations et les débris. Pour nous préparer à ces travaux, nous avons stocké les matériaux et les fournitures nécessaires dans la région, et nous poursuivons nos efforts pour améliorer l'accès par la terre et par les airs aux parties de la vallée de Coquihalla et de Coldwater isolées par les dommages causés aux autoroutes.

Les travaux se poursuivent en vue d'une remise en service à capacité réduite, mais sécuritaire de l'oléoduc. La clé de la réussite du plan de redémarrage résidera dans l'accès à l'équipement, le beau temps et l'absence de nouveaux problèmes. Nous maintiendrons tous les efforts afin que le système opère de nouveau à sa pleine capacité.

24 novembre 2021, 2 h 30 HMP

Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite de sa fermeture volontaire et préventive le dimanche 14 novembre, en prévision des répercussions des fortes pluies et des conditions météorologiques extrêmes annoncées.

Comme on s'attend à ce que les conditions météorologiques se détériorent dans la région au cours des prochains jours, Trans Mountain surveille de près la situation pour s'assurer que ses équipes peuvent continuer à progresser en toute sécurité, particulièrement dans les zones qui dépendent encore de l'appui aérien pour l'accès et l'approvisionnement en fournitures et en équipements.

Trans Mountain a établi sept zones de rassemblement dans les régions les plus touchées, dont deux réservées aux opérations par hélicoptère. Ces zones serviront de base pour l'équipement et les ressources. Notre intervention qui vise à remettre le pipeline en service implique plus de 400 personnes, sept hélicoptères et une centaine de pièces de machinerie lourdes dans les régions de Coquihalla et de Coldwater.

La majorité des évaluations sur le terrain de l'état du pipeline étant terminée, nous nous concentrons désormais sur les réparations complètes afin d’assurer l'intégrité de la canalisation aux endroits où elle a été exposée et touchée par les inondations et les débris. Pour nous préparer à ces travaux, nous avons stocké les matériaux et les fournitures nécessaires dans la région, et nous poursuivons nos efforts pour améliorer l'accès par la terre et par les airs aux parties de la vallée de Coquihalla et de Coldwater isolées par les dommages causés aux autoroutes.

L'oléoduc demeure dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de pétrole ou dommage sérieux à la conduite n’a été détecté. Nous documentons et avons commencé à réparer les endroits où le pipeline a été exposé, où son revêtement protecteur a été éraflé par les débris et, dans certains cas, où des marques superficielles et des éraflures ont endommagés la conduite.

Si tous les travaux continuent de progresser et qu'aucun autre problème lié au pipeline n'est identifié, Mountain est optimiste quant à la remise en fonction du pipeline à capacité réduite, d'ici la fin de la semaine. La clé de la réussite du plan de redémarrage résidera dans l'accès à l'équipement, le beau temps et l'absence de nouveaux problèmes. Nous maintiendrons les efforts afin que le système opère de nouveau à sa pleine capacité.

Le pipeline de Trans Mountain est un élément d'infrastructure crucial pour la Colombie-Britannique et l'État de Washington et tous les efforts sont déployés pour redémarrer le pipeline le plus rapidement possible, et ce, de façon sécuritaire. Il s'agit de la plus longue fermeture qu’ait connu le pipeline en près de 70 ans d'histoire. Trans Mountain est en communication constante avec ses expéditeurs et travaille en collaboration avec la province afin d’atténuer les impacts de la fermeture du pipeline sur la région.

Nous sommes en contact avec les agences fédérale et provinciale incluant le Service d’intervention d’urgence de la Colombie-Britannique et nous continuons de leur offrir notre soutien et notre assistance dans la mesure du possible.

Légende

1. Équipes ajoutant des éléments de soutien sous la conduite.

2. Conduite en cours d’inspection.

3. Équipes examinant les conduites en utilisant des supports temporaires.

4. Mise en place de matériel permettant de donner accès à la route.

23 novembre 2021, 12 h 30 HMP

Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite de sa fermeture volontaire et préventive le dimanche 14 novembre, en prévision des répercussions des fortes pluies et des conditions météorologiques extrêmes annoncées.

Tel que prévu, les équipes sont sur le point de terminer le reste des évaluations du pipeline sur le terrain, et ce, dans les régions de Coquihalla et de Coldwater. Une grande partie des travaux visant à rediriger les cours d'eau où les inondations ont entraîné des écoulements d'eau dans les droits de passage sont terminés. La mise en place d’un pont temporaire, mais essentiel est aussi presque terminée. Les équipes de Trans Mountain ont travaillé toute la nuit pour accélérer ces travaux face au conditions météorologiques qui se détérioraient.

Trans Mountain a établi sept zones de rassemblement dans les régions les plus touchées, dont deux réservées aux opérations par hélicoptère. Ces zones serviront de base pour l'équipement et les ressources. Notre intervention qui vise à remettre le pipeline en service implique plus de 400 personnes, sept hélicoptères et une centaine de pièces de machinerie lourds dans les régions de Coquihalla et de Coldwater.

Trans Mountain a terminé les inspections de la partie du pipeline située à Puget Sound. Nous travaillons également avec les autorités américaines pour remettre en service une petite section du pipeline Puget Sound dans l'État de Washington afin d'acheminer le pétrole actuellement contenu dans les réservoirs de la station Laurel de Trans Mountain jusqu'à Cherry Point pour y être traité. Le volume de produit que nous prévoyons livrer est limitée à une petite quantité à l’état brut qui se trouve déjà dans cette portion de la canalisation.

L'oléoduc demeure dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de pétrole n’a été détectée. Trans Mountain a déployé de l'équipement d'intervention en cas de déversement à ses points de contrôle prédéterminés, y compris aux barrages de sécurité dans les zones fluviales situées à proximité ou en aval des lieux où nous travaillons.

Si la planification et les travaux continuent de progresser et qu'aucun autre problème lié au pipeline n'est soulevé, Trans Mountain est optimiste quant à la remise en fonction du pipeline, dans une certaine mesure, d'ici la fin de la semaine. La clé de la réussite du plan de redémarrage résidera dans l'accès à l'équipement, le beau temps et l'absence de nouveaux problèmes.

Le pipeline de Trans Mountain est un élément d'infrastructure crucial pour la Colombie-Britannique et l'État de Washington et tous les efforts sont déployés pour redémarrer le pipeline le plus rapidement possible, et ce, de façon sécuritaire. Il s'agit de la plus longue fermeture qu’ait connu le pipeline en près de 70 ans d'histoire. Trans Mountain est en communication constante avec ses expéditeurs et travaille en collaboration avec la province afin d’atténuer les impacts de la fermeture du pipeline sur la région.

Nous sommes en contact avec les agences fédérale et provinciale incluant le Service d’intervention d’urgence de la Colombie-Britannique et nous continuons de leur offrir notre soutien et notre assistance dans la mesure du possible.



Légende

1. Équipes évaluant la conalisation, région de Coldwater.

2. Progrès sur le détournement d’une rivière, région de Coldwater.

3. Renforcement de la berme permettant le détournement, région de Coldwater.

4. Travaux de détournement de la rivière, région de Coldwater.

5. Transport d’approvisionnements vers le site.

6. VTT transporté vers le site.

22 novembre 2021, 12 h 20 HMP

Trans Mountain compte plus de 350 personnes qui se consacrent 24 heures sur 24 à la remise en service du pipeline, et ce, de façon sécuritaire. Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite de sa fermeture volontaire et préventive le dimanche 14 novembre, en prévision des répercussions des fortes pluies et des conditions météorologiques extrêmes annoncées.

Au cours de la fin de semaine, les équipes ont poursuivi leurs efforts afin d’évaluer en entier la canalisation dans les zones touchées. Ces équipes ont été transportées par avion ou à pied dans les zones où il n'y a toujours pas d'accès routier. Des inspections sur le terrain ont été effectuées dans 21 sites et Trans Mountain prévoit de compléter le tout d'ici la fin de la journée, si la météo le permet.

Zones d’intervention clés.

Trans Mountain utilise sept hélicoptères et quelques quatre-vingts pièces de machinerie lourde dans les régions de Coquihalla et de Coldwater pour dégager les routes, installer des ponts temporaires et détourner les cours d'eau. Dans certaines zones où les inondations ont entraîné des écoulements d'eau dans les droits de passage, les cours d'eau doivent être redirigés dans leur chenal d’origine et ainsi permettre à Trans Mountain d’évaluer et de supporter le pipeline.

L'oléoduc demeure dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de pétrole n’a été détectée. Par mesure préventive, et ce, jusqu'à ce que la phase d'évaluation soit terminée, Trans Mountain a déployé de l'équipement d'intervention en cas de déversement à ses points de contrôle prédéterminés, y compris aux barrages de sécurité dans les zones fluviales situées à proximité ou en aval des lieux où nous travaillons.

Si la planification et les travaux continuent de progresser et qu'aucun autre problème lié au pipeline n'est soulevé, Trans Mountain est optimiste quant à la remise en fonction du pipeline, dans une certaine mesure, d'ici la fin de la semaine. La clé de la réussite du plan de redémarrage résidera dans l'accès à l'équipement, le beau temps et l'absence de nouveaux problèmes.

Le pipeline de Trans Mountain est un élément d'infrastructure crucial pour la Colombie-Britannique et l'État de Washington et tous les efforts sont déployés pour redémarrer le pipeline le plus rapidement possible, et ce, de façon sécuritaire. Il s'agit de la plus longue fermeture qu’ait connu le pipeline en près de 70 ans d'histoire. Trans Mountain est en communication constante avec ses expéditeurs et travaille en collaboration avec la province afin d’atténuer les impacts de la fermeture du pipeline sur la région.

Les travaux relatifs au projet d'expansion de Trans Mountain se poursuivent dans les parties non touchées le long du corridor du pipeline et dans les terminaux. Les équipes des régions de Coquihalla et de Merritt sont redéployées pour participer aux efforts de réouverture des routes et de remise en service du pipeline de Trans Mountain.

Nous sommes en contact avec les agences fédérale et provinciale incluant le Service d’intervention d’urgence de la Colombie-Britannique et nous continuons de leur offrir notre soutien et notre assistance dans la mesure du possible.

Légende

1. Machinerie travaillant à détourner une rivière

2. Tracteurs à fleche lateral surpportant la conduite, région de Coldwater

3. Perche déployée de façon preventive, region de Coldwater

4. Détournement d’une rivière

5. Préparation d’un pont temporaire pour permettre l’accès à la route.

19 novembre 2021, 15 h 30 HMP

Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite de la fermeture volontaire et préventive le dimanche 14 novembre, en prévision des répercussions des fortes pluies et des conditions météorologiques extrêmes annoncées. L'oléoduc reste dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de pétrole n’a été détectée.

Nos équipes travaillant à dégager les débris sur l'autoroute 1 à l’aide d’équipement.

Trans Mountain compte plus de 200 personnes qui se consacrent 24 heures sur 24 à la remise en service du pipeline. Des équipes entament des interventions par hélicoptère dans la région de Coldwater dans le but de retirer les arbres tombés et les débris qui ralentissent les inspections complètes du pipeline dans cette zone. Une autre priorité essentielle demeure de donner accès aux zones touchées par voies terrestres, et nous aidons activement le ministère des Transports et de l'Infrastructure de la Colombie-Britannique à dégager les routes.

Il y a de nombreux endroits entre Hope et Merritt où la couverture du pipeline doit être restaurée et il y a d'autres sections que nous pourrions décider de couper remplacer entièrement, par exemple, de longues sections qui ont été pleinement exposées aux changements de cours de la rivière. Par mesure préventive, Trans Mountain déploie activement des remorques contenant de l’équipement d'intervention en cas de déversement dans les zones où nous travaillerons.

Si la planification et les travaux continuent de progresser et qu'aucun autre problème lié au pipeline n'est soulevé, Trans Mountain est optimiste quant à la remise en fonction du pipeline, dans une certaine mesure, d'ici la fin de la semaine prochaine. La clé de la réussite du plan de redémarrage sera l'accès à l'équipement, le beau temps et l'absence de nouveaux problèmes.

Le pipeline Trans Mountain est un élément d'infrastructure crucial pour la Colombie-Britannique et l'État de Washington et tous les efforts sont déployés pour redémarrer le plus rapidement possible le pipeline, et ce, de façon sécuritaire. Il s'agit de la plus longue fermeture que le pipeline ait connu en près de 70 ans d'histoire. Trans Mountain est en communication constante avec ses expéditeurs et travaille en collaboration avec la province afin d’atténuer les effets de la fermeture du pipeline sur la région.

Nous sommes en contact avec Service d’intervention d’urgence de la Colombie-Britannique et nous continuons de leur offrir notre soutien et notre assistance dans la mesure du possible.

Légende

1. Nos équipes travaillant à dégager les débris sur l'autoroute 1 à l’aide d’équipement.

2. De l’équipement utilisé pour le projet d'expansion disponible pour les réparations et l'inspection du pipeline le long de l'autoroute de Coquihalla où certaines sections ont été endommagées.

3. Conduit exposé, vallée de la rivière Coldwater.

4. Conduit exposé, vallée de la rivière Coldwater - La peinture orange indique qu'il a été vérifié par les équipes.

5. Conduit exposé, vallée de la rivière Coldwater.


18 novembre 2021, 11 h 25 HMP

Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite d'une fermeture préventive le dimanche 14 novembre, en prévision des répercussions des fortes pluies et des conditions météorologiques extrêmes annoncées. L'oléoduc reste dans un état statique sécuritaire et aucune fuite de pétrole n’a été détectée.

Le pipeline Trans Mountain est un élément d'infrastructure crucial pour la Colombie-Britannique et l'État de Washington et tous les efforts sont déployés pour redémarrer le pipeline, et ce, de façon sécuritaire. Trans Mountain est en communication constante avec ses expéditeurs et s'efforce d'atténuer les répercussions potentielles que pourrait avoir la fermeture du pipeline sur la région.

Trans Mountain concentre ses efforts dans la région située entre Chilliwack et Merritt, là où les conditions météorologiques ont eues les plus grands impacts et utilise à la fois son projet d'expansion et ses ressources opérationnelles en vue de remettre le pipeline en service le plus rapidement possible. Bien qu'un certain nombre d'activités soient en cours simultanément, une priorité essentielle est de permettre l'accès aux zones touchées, et nous aidons activement le ministère des Transports et de l'Infrastructure de la Colombie-Britannique à dégager les routes.

Hier, les équipes ont continué de progresser en évaluant le pipeline par voie aérienne et sur le terrain, mais l'accès à certaines zones est toujours entravé par des débris ainsi que des routes et ponts emportés par les eaux. Le redémarrage nécessite une évaluation géotechnique de la stabilité des pentes et des analyses sur le terrain pour déterminer si des travaux sont nécessaires avant de pouvoir reprendre l'exploitation en toute sécurité. Dans certains secteurs, Trans Mountain devra restaurer la couverture de la canalisation ou effectuer d'autres réparations pour assurer l'intégrité de la ligne là où elle a été exposée en raison des inondations.

Les travaux relatifs au projet d'expansion de Trans Mountain se poursuivent dans de nombreux secteurs le long du corridor du pipeline, et les équipes des régions de Coquihalla et de Merritt ont été redéployées afin de contribuer aux efforts visant à faire redémarrer le pipeline Trans Mountain.

Nous sommes en contact avec Service d’intervention d’urgence de la Colombie-Britannique et nous continuons de leur offrir notre soutien et notre assistance dans la mesure du possible. Nous continuons d'aider les communautés touchées en dégageant les routes d'accès, en assurant le transport aérien des approvisionnements et des évacuations critiques dans le cas d'incidents médicaux et en fournissant aux premiers répondants locaux et aux communautés autochtones, des lits situés dans la communauté du camp de Merritt.

17 novembre 2021, 12 h HMP

Le réseau pipelinier de Trans Mountain demeure fermé à la suite d'une fermeture préventive le dimanche 14 novembre, en raison des fortes pluies et de conditions météorologiques extrêmes.

Trans Mountain a une équipe qui travaille à planifier la remise en service du pipeline et a effectué une première évaluation hier, par voie aérienne, des zones touchées. Les plans de remise en service exigent des évaluations en continue, y compris des évaluations géotechniques de la stabilité des pentes et des analyses sur le terrain qui détermineront si des travaux sont nécessaires à la réparation ou le rétablissement de la couverture protectrice, là où la canalisation a été exposée aux inondations.

Trans Mountain est en communication constante avec ses expéditeurs et s'efforce d'atténuer les répercussions potentielles que pourrait avoir la fermeture du pipeline sur les Britanno-Colombiens.

Les travaux du projet d'expansion de Trans Mountain se poursuivent dans les zones qui n'ont pas été touchées par les conditions météorologiques extrêmes. Dans les régions de la vallée du Fraser et de Coquihalla, les équipes aident les communautés et les autorités locales à dégager les routes et fournissent de l'équipement ainsi que des ressources dans la mesure du possible.

Trans Mountain dispose d'une main-d'œuvre solide et qualifiée qui détient l'expérience et l'expertise nécessaires afin de répondre à toutes sortes de situations d'urgence. Dans le cadre du projet d’expansion et de ses opérations habituelles, nous disposons d'équipes et d'équipements dans la vallée du Fraser, à Coquihalla et dans les régions intérieures de la Colombie-Britannique. Nous sommes également en contact avec le Service d’intervention d’urgence de la Colombie-Britannique. Nous leur avons offert soutien et assistance de toutes les manières possibles, y compris en fournissant aux personnes évacuées, des lits situés à notre camp de Merritt.

16 novembre 2021, 13 h 20 HMP

Par mesures préventives, Trans Mountain a procédé à la fermeture du réseau pipelinier de Trans Mountain de façon sécuritaire à la suite de fortes pluies et de conditions météorologiques extrêmes. Ce dernier demeure fermé dans les régions de la Colombie-Britannique et dans l'État de Washington en raison des vastes inondations et de l’étendu des débris. Afin de redémarrer le pipeline, nous devons effectuer une évaluation du réseau dans les zones touchées et nous entreprendrons ce travail par voie aérienne ainsi que sur le terrain.

Les travaux de construction du projet d'expansion de Trans Mountain sont toujours interrompus dans les régions de la vallée du Fraser, de Coquihalla et de l'intérieur de la Colombie-Britannique affectées par cet événement météorologique. L’inspection de ces chantiers et des équipements est en cours, et les travaux pourront reprendre lorsqu'il sera sécuritaire et pratique de le faire.

Nos pensées vont aux communautés et aux personnes touchées par les inondations. Trans Mountain est en contact avec Service d’intervention d’urgence de la Colombie-Britannique. Il lui a offert soutien et assistance de toutes les manières possibles, y compris en fournissant aux personnes évacuées, des lits situés à notre camp de Merritt.

Chargement en cours
Chargement en cours