Gonflez vos pneus : la piste de pompage du Hameau de Robb est officiellement ouverte et il est temps de prendre la route! Le 1er octobre, plus de 75 personnes ont assisté à l’inauguration du « train de charbon ». Le nom a été proposé par un membre de la collectivité pour rappeler l’histoire de la région et l’importance de l’industrie du charbon pour le hameau. Robb est situé à 60 km au sud-ouest d’Edson, dans le « Coal Branch », le long de la rivière Embarras.

Kent Taylor, agent de liaison, Projet d’expansion de Trans Mountain et Jim Eglinski, maire du Comté de Yellowhead

Trans Mountain a contribué une somme de 140 000 $ en vertu d’une entente sur les répercussions communautaires avec le Comté de Yellowhead pour financer la piste de pompage. Cette piste est un nouveau lieu important de rassemblement pour la communauté. Elle est construite dans le parc situé près de Robb Multiplex, de la patinoire extérieure, du terrain de jeu et du kiosque. Vélos de montagne, scooters, BMX et planches à roulettes, toutes les roues sont les bienvenues sur cette piste asphaltée qui est un terrain de jeu offrant des activités stimulantes et amusantes pour les usagers de tous les niveaux.

On a conclu des ententes sur les retombées locales sur 95 pour cent du tracé de l’oléoduc, qui ont permis la mise en place d’initiatives, notamment en matière d’éducation et de formation, l’investissement dans des projets d’amélioration d’infrastructures, de parcs et de sentiers comme la piste de pompage. Les fonds aident à compenser tout inconvénient causé au public ou toute perturbation temporaire causée dans les collectivités pendant la construction du Projet d’expansion.

Le projet d’expansion dans la région de Yellowhead commence à l’ouest d’Edmonton et compte environ 285 kilomètres d’oléoduc et quatre stations de pompage. Trans Mountain a commencé la construction à trois des quatre stations de pompage dans la région en octobre 2019 et la construction de l’oléoduc a commencé en décembre de l’année dernière. Au plus fort de la construction, vers la fin de l’année, environ 800 personnes devraient travailler dans la région.

Chargement en cours
Chargement en cours