Nous nous sommes assis (virtuellement) avec quelques-unes des techniciennes opératrices qui travaillent de façon acharnée à notre terminal maritime de Westridge. Tiffany, Claire, Roselyn et Amanda nous ont parlé de leur rôle qui vise à assurer la sécurité de notre terminal et ont discuté des différents parcours de carrière et des différentes expériences qui les ont menées à leur rôle actuel.

Sur la photo, de gauche à droite : Claire Morton, Amanda Walsh, Roselyn Gritten; absente : Tiffany Wesolowsky

Quel parcours de carrière avez-vous suivi avant de devenir technicienne opératrice chez Trans Mountain?

Tiffany : En 2007, j’ai commencé un programme d’alternance travail-études en génie de l’énergie au collège Keyano de Fort McMurray. Ensuite, j’ai fait deux sessions de travail, la première dans une usine de traitement de l’hydrogène et l’autre dans une usine de traitement du brut. L’usine de traitement du brut m’a embauché après mon stage et j’y ai occupé le poste d’opératrice pendant cinq ans. C’était une expérience formidable puisque l’usine était nouvelle et j’ai joué un rôle important dans la mise en service. Je faisais aussi partie de l’équipe d’intervention d’urgence et j’ai eu la chance d’aller au Texas pour y recevoir mon certificat 1080 de pompière d’établissement industriel. Je me suis par la suite fait offrir un contrat pour Ies grands projets dans une entreprise d’exploitation pétrolière et gazière en Alberta et je suis restée là jusqu’à mon arrivée ici en 2018. Je suis reconnaissante pour toutes mes expériences de travail antérieures et toutes les merveilleuses personnes avec qui j’ai eu la chance de travailler. Elles m’ont toutes appris des aspects différents du travail et ont contribué à faire de moi l’opératrice que je suis maintenant.

Amanda : Après avoir obtenu mon diplôme d’études secondaires en 2007, j’ai obtenu ma certification de 4e classe en génie de l’énergie au collège Keyano de Fort McMurray en 2008 et je travaille comme opératrice dans l’industrie de l’exploitation pétrolière et gazière depuis. Je travaille au quai de Westridge depuis mai 2020.

Claire : Avant de déménager au Canada, il y a six ans, j’occupais un poste de pompière à temps plein. Mon rôle au quotidien était d’aider les gens pendant ce qui pourrait être l’une des pires journées de leur vie. Je me suis jointe à Trans Mountain en 2016.

Roselyn : J’ai un diplôme en génie chimique, mais après l’université, j’ai travaillé comme chimiste en mer, dans la mer du Nord, pendant sept ans. Pendant ce temps, mon mari et moi avons présenté une demande d’immigration au Canada. Quatre ans plus tard, nous nous sommes envolés en première classe (une gâterie) et avons atterri à Calgary le 29 janvier; il faisait -27 degrés Celsius. Nous sommes restés à Calgary pendant trois semaines, puis nous avons loué une voiture et nous sommes rendus jusqu’à Fort McMurray. J’ai gardé mon travail en mer en Écosse parce que je n’étais pas certaine si nous aimerions vivre ici. J’étais sur un horaire de deux semaines de travail, trois semaines de congé, donc je pouvais voyager pour me rendre au travail tout en continuant à vivre au Canada pendant 18 mois de plus. J’ai travaillé pour une entreprise de gestion des déchets et des services industriels de North Vancouver pendant quatre ans avant de me joindre à Trans Mountain en 2019. Quand nous avons décidé de rester au Canada, nous avons adopté une petite fille et j’ai poursuivi une qualification canadienne. Je possède maintenant un certificat de 3e classe en génie de l’énergie.

Qu’est-ce qui vous a attiré vers une carrière de technicienne opératrice?

Roselyn : L’industrie des hydrocarbures.

Tiffany : Au départ, je savais que je voulais apprendre un métier, et à ce moment, les ingénieurs en génie de l’énergie étaient très en demande. J’aime travailler dehors, faire du dépannage et faire partie d’une équipe, et je voulais apprendre quelque chose de complètement nouveau. Quand le rôle que j’occupe actuellement a été publié, j’ai postulé, Trans Mountain m’a fait passer une entrevue et heureusement je suis ici maintenant.

Amanda : Mon père et mon grand-père étaient des opérateurs, principalement dans des usines de pâte à papier jusqu’à ce que mon père déménage notre famille de la Nouvelle-Écosse à Fort McMurray, en 2006, pour travailler dans l’industrie de l’exploitation pétrolière et gazière. Depuis, mon petit frère et moi sommes également devenus des opérateurs.

Comment décririez-vous votre emploi à votre famille et à vos amis?

Claire : Même si une partie de mon rôle est liée aux opérations, le titre de mon poste est technicienne d’intervention en cas d’urgence. Mes collègues et moi sommes responsables de former et de diriger les employés pour l’intervention en cas d’urgence.

Roselyn : J’aide à charger les navires de façon sécuritaire. Avant de commencer chez Trans Mountain, je n’aurais jamais cru pouvoir apprendre à conduire une grue. Je suis impatiente d’obtenir mon permis de bateau à moteur!

Amanda : Garder le pétrole dans les conduites.

Tiffany : J’essaie de veiller à ce que les activités quotidiennes du parc de réservoirs de stockage se déroulent aussi harmonieusement que possible. Nous manipulons les valves, préparons les verrouillages, effectuons le dépannage, intervenons, rédigeons les permis, réalisons des inspections, prélevons des échantillons et travaillons en équipe pour mener à bien des projets tout en essayant de rester à jour et d’être prêts à tout.

Qu’est-ce que vous aimez le plus au sujet de votre emploi?

Amanda : Être sur le bord de l’océan tous les jours.

Roselyn : L’atmosphère; le moral est bon. Les personnes respectent leur rôle et leurs collègues.

Tiffany : Les gens. Notre équipe est en pleine expansion et ses membres ont de vastes expériences et connaissances provenant d’horizons différents; nous apprenons beaucoup les uns des autres. C’est aussi très emballant de faire partie du Projet d’expansion. Il s’agit d’un milieu dynamique et ce sera intéressant de suivre ce projet du début à la fin. On nous offre de nombreuses occasions de formation, des expériences à acquérir et des possibilités d’avancement au sein de l’entreprise. Mes deux dernières années chez Trans Mountain ont été merveilleuses et je suis impatiente de poursuivre ma carrière au sein de l’entreprise.

Claire : J’aime les formations avec les équipes d’ici, à Burnaby et à Westridge, et essayer de veiller à ce que tous les employés aient les connaissances et la confiance nécessaires pour intervenir en cas d’incident.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui veut poursuivre une carrière dans cette industrie?

Amanda : Ce n’est pas sur une mer calme que le marin apprend à naviguer. Essayez d’obtenir autant d’expérience pratique comme opérateur que possible.

Tiffany : Cela s’est révélé un choix de carrière enrichissant pour moi. Le meilleur conseil que je pourrais donner est de faire ses recherches, de parler aux gens du milieu et de tenir compte de tous les aspects de l’emploi avant de décider s’il s’agit d’un rôle pour vous.

Roselyn : Allez-y! Il y a de nombreuses possibilités de croissance et occasions d’améliorer ses compétences. La formation est bien organisée et la rémunération et les avantages sociaux sont aussi intéressants. Claire : Ce que je dirais à toute jeune fille qui prend des décisions pour son avenir, c’est que… nous pouvons faire tout ce dont nous rêvons; ne laissez pas la société dicter quels choix de carrière sont les plus appropriés pour vous!