Le printemps est arrivé : aperçu de la construction

Ce printemps, la construction se poursuit le long du tracé de l’oléoduc et aux installations de l’Alberta et de la C.-B. La construction d’un oléoduc comprend de nombreuses étapes et il n’est pas inhabituel que le même type de travail soit effectué à différents stades de l’achèvement des travaux le long du corridor du Projet. Cette année, le projet atteindra son apogée : des milliers de personnes travailleront à des centaines de chantiers.

Arrêt du printemps

Bien que les températures plus chaudes du printemps entraînent une augmentation de la construction à de nombreux endroits, dans la région de Yellowhead en Alberta et la région de Thompson Nord en C. B., la construction ralentit ou s’arrête carrément pendant l’arrêt du printemps. Pendant l’« arrêt du printemps », la fonte des neiges et le dégel rendent les sols mous et boueux. Avant l’arrêt, les équipes de construction réduisent au minimum la quantité d’équipement sur le droit de passage. Pendant l’arrêt, les équipes réduisent la longueur des fossés ouverts afin de réduire la quantité d’eau qui devra être pompée, ce qui permet au droit de passage de sécher plus vite, et utilisent des nattes (en anglais) supplémentaires. On a aussi recours à d’autres mesures de protection des cours d’eau pour empêcher l’érosion ou les sédiments de se répandre dans les plans d’eau en raison du dégel et de l’écoulement printanier.

La construction de l’oléoduc se poursuit

Dans l’intérieur de la C.-B., les travaux se poursuivront à Lac du Bois, au parc Kenna Cartwright et à Black Pines ainsi que dans la région urbaine de Kamloops. Ces travaux comprennent le défrichage, le nivellement, le décapage et le dynamitage ainsi que des travaux en pente raide, suivis par l’installation de la conduite. Les travaux commenceront aussi pour une nouvelle ligne de transport d’électricité située au nord de Kamloops afin d’alimenter la station de pompage de Trans Mountain à Black Pines, qui est actuellement en construction au cours du Projet d’expansion.

La construction reprendra dans la région de Coquihalla-Hope après une pause des activités pendant la saison hivernale en raison des conditions météorologiques, qui font augmenter le risque d’avalanches et les problèmes d’accès. La construction a aussi été plus lente pendant l’hiver dans cette région pour tenir compte des périodes d’hibernation de l’escargot et de la chouette tachetée, qui se terminent à la fin mars. Les travaux du printemps dans la vallée du haut Fraser seront axés sur le développement de points d’accès, le défrichage, le nivellement et le transport afin de préparer le terrain pour l’éventuelle construction de l’oléoduc. Près de Hope, en raison du terrain escarpé et humide au printemps, il faudra que les activités de transport par hélicoptère se poursuivent pendant que les préparatifs commencent sur les routes d’accès avant la saison estivale de construction.

La construction de l’oléoduc à Coquitlam, en C.-B., qui a commencé plus tôt cette année, se poursuivra à l’ouest du pont Port Mann, dans la région du boulevard United, y compris un franchissement sans tranchée à la rue Burbridge. Les activités préparatoires, y compris l’arpentage et le défrichage, se poursuivront dans toutes les basses-terres continentales.

Franchissement du fleuve Fraser

Le forage directionnel horizontal (FDH) du fleuve Fraser, aux alentours du pont Port Mann, dans les basses-terres continentales, sera également en cours au printemps. Les travaux pour ce franchissement auront lieu à deux lieux de travail temporaires : le forage à l’entrée, au Sud du fleuve (Surrey) et l’assemblée de la conduite à la sortie, au Nord (Coquitlam).

Construction du tunnel

La construction du tunnel du mont Burnaby doit commencer au printemps. Ce tunnel reliant le terminal de Burnaby de Trans Mountain et le terminal maritime de Westridge permettra d’éviter de perturber les rues et résidents de la ville et les zones entre les deux terminaux. À son point le plus profond, le tunnel sera enfoui 130 mètres sous la surface et ne nécessitera pas de dégager un droit de passage ou de perturber la surface le long du tracé. Il sera construit grâce à des chantiers temporaires aux terminaux, sur la propriété de Trans Mountain, à l’aide d’une foreuse conçue et fabriquée spécialement pour ce projet.

Terminal de Burnaby

Au terminal de Burnaby, quatre nouveaux réservoirs seront construits dans les prochains mois. Deux sont déjà en cours et les fondations ont été posées; les travaux pour les deux autres réservoirs commenceront plus tard au printemps. La construction des bermes est déjà entamée pour la plupart des 10 autres nouveaux réservoirs et se poursuivra au printemps et pendant l’été.

Le soutien structurel pour la conduite, les travaux de génie civil, les travaux de voirie, le transport de la terre, l’hydrovac et le déplacement des lignes existantes en préparation pour les 14 nouveaux réservoirs sont également en cours.

Terminal maritime de Westridge

Au terminal maritine de Westridge, les travaux de construction se poursuivent dans l’eau et sur la rive, y compris l’enfoncement de pilotis pour les structures de quais maritimes. L’activité de construction le long de la rive comprend l’élargissement de la route d’accès principale, les travaux d’amélioration des sols dans la zone de l’estran et le déplacement de l’infrastructure du terminal maritime existant pour laisser de la place au Projet d’expansion.