24 juin 2020, 10 h 30 (HP) – Trans Mountain poursuit le processus de réhabilitation au site de déversement à sa station de pompage de Sumas à Abbotsford, C.-B.

Au cours de ses efforts de réhabilitation, Trans Mountain a immédiatement retiré tous les hydrocarbures stagnants et continue à excaver les sols contaminés tout en surveillant la qualité de l’air et des eaux souterraines. Les efforts d’intervention environnementale se concentrent actuellement sur l’excavation et l’enlèvement rapides du sol contaminé du site afin de minimiser la contamination résiduelle et de protéger les eaux souterraines. Trans Mountain continue de travailler 24 heures sur 24 à la station de pompage de Sumas, avec des effectifs d’environ 70 personnes.

Trans Mountain a augmenté la fréquence des tests des 20 puits de surveillance existants situés au site et les résultats actuels ne montrent aucun changement à la sécurité de la qualité de l’eau. Des puits supplémentaires sont en cours d’installation pour étendre la zone surveillée et les résultats des tests sont communiqués aux autorités de réglementation.

Les plans de réhabilitation en cours au site, qui permettront d’atténuer la contamination résiduelle, seront examinés et approuvés par la Régie de l’énergie du Canada (REC). La société a lancé une enquête complète sur l’incident, y compris des tests sur la tuyauterie défectueuse ainsi que l’examen des procédures d’exploitation et de la configuration du site.

Trans Mountain continue de travailler avec les groupes autochtones de la région et les organismes de réglementation, notamment la REC, le Bureau de la sécurité des transports du Canada et le ministère de l’Environnement de la C.-B., pour la surveillance et le nettoyage de cet incident. Des représentants autochtones ont fait une visite du site et des agents participent à l’effort, notamment en menant des enquêtes archéologiques sur place. Le nettoyage et la réhabilitation se poursuivront en coordination avec les organismes de réglementation, les groupes autochtones et la communauté locale.



19 juin 2020, 8 h 30 (HP) - 
Le poste de commandement des incidents de Trans Mountain a été démantelé et la Régie de l’énergie du Canada (REC) a maintenant mis fin à son intervention sur place.

Les travaux de nettoyage et de remédiation de la station de pompage de Sumas se poursuivront conformément au Guide sur le processus de réhabilitation de la REC. Cela comprend la surveillance continue de l’air et des eaux souterraines.

Trans Mountain coopère pleinement avec les efforts d’enquête de la Régie de l’énergie du Canada et du Bureau de la sécurité des transports.

     

16 juin 2020, 17 h 00 (HP) – Le nettoyage du site se poursuit à la station de pompage de Sumas, à Abbotsford (C.-B.). Les équipes ont travaillé en continu et le retrait de tous les produits de surface est terminé. Le retrait des sols contaminés est en cours et devrait prendre environ quatre semaines.

La surveillance environnementale se poursuit et n’a révélé aucun risque pour le public ou la communauté. Les surveillants autochtones continuent d’avoir accès au site 24 heures sur 24. Une étude archéologique et un suivi culturel sont compris dans le cadre des efforts de nettoyage et de remédiation.

Le poste de commandement des incidents reste actif et l’entreprise continue de travailler avec les autorités locales, les groupes autochtones de la région et les organismes de réglementation, notamment la Régie de l’énergie du Canada (REC), le Bureau de la sécurité des transports du Canada (TSB) et le ministère de l’Environnement de la C.-B., pour la surveillance et le nettoyage de cet incident. Le guide du processus de remédiation de la REC permettra de faire avancer le processus d’évaluation et de planification de la remédiation de Trans Mountain

Trans Mountain mène une enquête approfondie sur l’incident et coopère pleinement avec les efforts d’enquête du Bureau de la sécurité des transports et de la Régie de l’énergie du Canada. 

On respecte tous les protocoles de COVID-19 tant au poste de commandement de l’incident que sur place pour le nettoyage.

14 juin 2020, 17 h 30 (HP) – Après que toutes les procédures et les protocoles de sécurité nécessaires ont été suivis, on a remis en service l’oléoduc Trans Mountain vers 14 h (HP), aujourd’hui.

L’oléoduc avait été arrêté le 13 juin 2020 en raison d’un déversement qui s’est produit à la station de pompage de Sumas, à Abbotsford (C.-B.).

Une surveillance permanente des eaux souterraines est assurée au site et la surveillance de l’air se poursuit. La surveillance n’a révélé aucun risque pour le public ou la communauté. 

Un poste de commandement des incidents reste actif et l’entreprise continue de travailler avec les autorités locales, les groupes autochtones de la région et les organismes de réglementation, notamment la Régie de l’énergie du Canada (REC), le Bureau de la sécurité des transports du Canada (TSB) et le ministère de l’Environnement de la C.-B., pour la surveillance et le nettoyage de cet incident. Des représentants autochtones ont fait une visite du site et des agents participent à l’effort. Le nettoyage et la remédiation se poursuivront en coordination avec les organismes de réglementation, les groupes autochtones et la communauté locale.

On respecte tous les protocoles de COVID-19 tant au poste de commandement de l’incident que sur place pour le nettoyage.

On publiera des mises à jour dès que de nouveaux renseignements seront disponibles, sur le site www.transmountain.com.

La station de pompage de Sumas le 13 juin 2020, avant le nettoyage, vers 5 h 08 (HP).

La station de pompage de Sumas le 13 juin 2020, avant le nettoyage, vers 5 h 08 (HP).

Drone – Image aérienne du terminal de Sumas après le commencement du nettoyage, le 14 juin 2020, vers 13 h 30 (HP).

14 juin 2020, 13 h (HP) – Trans Mountain poursuit le nettoyage et son intervention à la suite d’un déversement qui s’est produit hier à sa station de pompage de Sumas, à Abbotsford (C.-B.). 

L’oléoduc Trans Mountain reste fermé; toutefois il sera redémarré cet après-midi après que toutes les procédures et les protocoles de sécurité en vue du redémarrage auront été terminés.

Le nettoyage avance bien; les camions et les équipes travaillent sans relâche. L’huile déversée a été récupérée et est transportée vers une installation approuvée pour son élimination. Une surveillance permanente des eaux souterraines est assurée au site et la surveillance de l’air se poursuit. La surveillance n’a révélé aucun risque pour le public ou la communauté. 

Selon les premières estimations, de 150 à 190 mètres cubes (940 à 1 195 barils) de pétrole brut léger ont été déversés et ont entièrement été confinés sur la propriété de Trans Mountain.

Trans Mountain a lancé une enquête approfondie sur l’incident. La cause du déversement est liée à un raccord sur un segment de tuyau de petit diamètre (1 po) relié à la canalisation principale. Aucune activité de construction ou du projet d’expansion n’était en cours à la station de pompage. L’incident a été déterminé quand le centre de contrôle de Trans Mountain a reçu une alarme. On a immédiatement fermé l’oléoduc et des équipes sont arrivées au site dans l’heure qui a suivi l’arrêt. 

Un poste de commandement des incidents reste actif et l’entreprise continue de travailler avec les autorités locales, les groupes autochtones de la région et les organismes de réglementation, notamment la Régie de l’énergie du Canada (REC), le Bureau de la sécurité des transports du Canada (TSB) et le ministère de l’Environnement de la C.-B., pour la surveillance et le nettoyage de cet incident. Des représentants autochtones ont fait une visite du site et des agents participent à l’effort. Le nettoyage et la remédiation se poursuivront en coordination avec les organismes de réglementation, les groupes autochtones et la communauté locale.

On respecte tous les protocoles de COVID-19 tant au poste de commandement de l’incident que sur place pour le nettoyage.

On publiera des mises à jour dès que de nouveaux renseignements seront disponibles, sur le site www.transmountain.com.

13 juin 2020 - Trans Mountain réagit à un déversement à sa station de pompage de Sumas, à Abbotsford (C.-B.). Les équipes sur place ont contenu un déversement sur une propriété de Trans Mountain et le nettoyage est en cours. Les autorités compétentes ont été informées et il n’y a aucune menace pour la communauté.

Aux petites heures du matin du 13 juin 2020, le centre de contrôle a reçu une alarme. L’oléoduc a été immédiatement fermé et des équipes ont été dépêchées sur place pour enquêter.

L’oléoduc reste fermé et un poste de commandement des incidents a été mis en place pour gérer l’incident et le nettoyage. Les autorités locales et les intervenants ont été informés. 

Une enquête sur la cause est en cours ; il n’y a pas de volume estimé pour le moment, mais la situation est entièrement contenue.

On publiera des mises à jour dès que de nouveaux renseignements seront disponibles, sur le site www.transmountain.com.