Les améliorations et les enrichissements apportés au projet d’agrandissement constituent un héritage pour la population canadienne

Tandis que nous entrons dans la deuxième moitié de la construction du projet d’agrandissement de Trans Mountain, et après plus d’une décennie d’études, de mobilisation, de planification et d’ingénierie, ce projet complexe et de grande envergure est en constante progression et établit de nouvelles normes dans l’exécution de grands projets de pipelines, tout en surmontant d’importants défis et obstacles.

Trans Mountain a procédé à un examen complet du calendrier et des estimations de coûts du projet. Maintenant que les travaux sont en cours sur tous les fronts, la construction des dernières installations mécaniques du projet est prévue pour le troisième trimestre de 2023. Le coût total du projet est passé de 12,6 à 21,4 milliards de dollars. Cette estimation comprend les coûts de toutes les améliorations, modifications, retards et financements connus du projet, y compris les répercussions de la pandémie de COVID-19 et les répercussions préliminaires substantielles des inondations de novembre 2021 en Colombie-Britannique, dans les régions de Hope, de Coquihalla et de la vallée du Fraser.

« Les progrès des deux dernières années sont remarquables si l’on considère les défis imprévus auxquels nous avons été confrontés, notamment la pandémie mondiale, les feux de forêt et les inondations », a déclaré Ian Anderson, président-directeur général de Trans Mountain Corporation. « À chaque étape, nous avons trouvé des solutions et réagi. Par conséquent, le projet avance avec une gestion de la sécurité et de l’environnement considérablement rehaussée, et un engagement encore plus prononcé pour faire en sorte que tout soit construit de la bonne façon. »

Malgré l'augmentation des coûts et la révision de l’échéancier de réalisation, l’analyse de rentabilité du projet reste solide. Le Canada profitera des contributions économiques et fiscales réalisées par le projet après son entrée en fonction. Trans Mountain paiera des milliards de dollars en impôts et en redevances aux gouvernements fédéral et provinciaux par l’intermédiaire de la construction et de l’exploitation du projet au cours des 20 prochaines années. En outre, Trans Mountain effectuera des paiements de 25 à 50 millions de dollars par année au gouvernement de la Colombie-Britannique, pour une contribution totale pouvant atteindre un milliard de dollars sur 20 ans. Ces fonds seront utilisés par le programme Clean Communities de la Colombie-Britannique, qui financera des projets environnementaux locaux partout dans la province. De plus, Trans Mountain a négocié des ententes avec les gouvernements locaux de la Colombie-Britannique et de l’Alberta pour consacrer plus de 16 millions de dollars à des projets de legs communautaire, comme l’amélioration de sentiers et d’infrastructures de loisirs, qui auront des répercussions positives et durables sur la vie de milliers de Canadiennes et de Canadiens.

Le projet incarne fièrement des niveaux sans précédent de participation et de prise de décisions partagée avec les peuples et les communautés autochtones. Grâce à la création d’emplois, aux possibilités d’approvisionnement, aux partenariats et à la participation à chaque étape du processus de gestion et de surveillance de l’environnement, on crée des avantages économiques et patrimoniaux à long terme pour les peuples autochtones. Environ 11 % de la main-d’œuvre du projet est autochtone et Trans Mountain a conclu près de 4 000 contrats avec des entreprises et des partenaires autochtones dont la valeur dépasse 2,7 milliards de dollars. Des changements de tracés et de nouvelles techniques de construction ont été entrepris grâce à l’engagement continu des Autochtones, si bien que le projet compte maintenant des ententes d’avantages mutuels (EAM) avec 69 communautés autochtones.

L’évolution globale des coûts du projet se résume par les zones d’impact importantes suivantes : améliorations du projet, pressions sur le calendrier, exigences en matière de sûreté et de sécurité, coûts de financement ainsi que d’autres défis externes, notamment la pandémie de COVID-19 et les répercussions des inondations de 2021 en Colombie-Britannique.

Au total, les améliorations apportées au projet représentent environ 2,3 milliards de dollars de l’augmentation. Il s’agit notamment d’une augmentation substantielle des activités de construction sans tranchée, d’un nombre beaucoup plus élevé d’EAM avec les communautés autochtones qui procurent des avantages économiques durables, de l’installation de systèmes sophistiqués de détection des fuites et de nouveaux changements imprévus de portée et de tracé qui évitent les zones sensibles sur le plan culturel et environnemental.

Les pressions sur le calendrier totalisent environ 2,6 milliards de dollars de l’augmentation et comprennent les processus d’autorisation requis pour les multiples milliers de permis qui sont nécessaires pour le projet, et les défis importants de la construction en milieu marin et en terrain difficile qui ont prolongé le calendrier jusqu’à la fin de 2023.

Le projet a dû faire face à des événements générationnels comme la pandémie de COVID-19 et les récentes conditions météorologiques extrêmes en Colombie-Britannique. Ces événements, combinés aux déficits de productivité des entrepreneurs dans certains domaines, ont entraîné une augmentation de 1,7 milliard de dollars. Les effets combinés de la météo extrême et des mesures connexes à la COVID-19 représentent environ 1,4 milliard de dollars.

Les exigences de sûreté et de sécurité totalisent environ 500 millions de dollars de l’augmentation. Ces incidences financières comprennent l’arrêt volontaire de deux mois du projet à la fin de 2020, y compris la résiliation et le remplacement d’un important entrepreneur en construction, des mesures de sûreté et de sécurité supplémentaires dans l’ensemble du projet et des mesures de sécurité pour les travailleuses et les travailleurs pendant la chaleur extrême et les feux de forêt qui ont eu lieu en Colombie-Britannique l’année dernière.

Les coûts de financement ont augmenté d’environ 1,7 milliard de dollars. L’augmentation des coûts de financement est due à l’augmentation des dépenses en espèces nécessaires à la construction du projet et au prolongement du calendrier de construction. Les coûts de financement comprennent les intérêts versés au propriétaire de Trans Mountain pour l’argent emprunté pour le Projet ainsi que le coût théorique hors trésorerie des capitaux propres fournis par le propriétaire du Projet.

Chargement en cours
Chargement en cours