Les conduites destinées au projet d’expansion se trouvent sur terre en Alberta et seront enfouies dans le sol d’ici Noël. L’honorable Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du gouvernement du Canada, l’honorable Sonya Savage, ministre de l’Énergie du gouvernement de l’Alberta, et des représentants de gouvernements locaux se sont joints à Ian Anderson, président-directeur général de Trans Mountain, à l’occasion d’un événement organisé pour souligner le début de la construction de l’oléoduc du Projet d’expansion Trans Mountain.

« La mise en chantier du projet de construction de l’oléoduc en Alberta marque un moment charnière pour Trans Mountain », souligne Ian Anderson, président-directeur général de Trans Mountain. « Nous sommes fiers du projet que nous avons conçu et des mesures novatrices que nous mettons en œuvre pour démontrer a rigueur et les détails qui s’intégreront à chaque étape de ce projet pour atténuer les risques, respecter les droits des personnes directement touchées et assurer la sécurité. »

« Nous marquons aujourd’hui un jalon important pour la construction de l’oléoduc », explique Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada. « Il s’agit d’un projet qui appuie nos travailleurs et assurera la vigueur de notre secteur énergétique – à court, moyen et long terme. Il s’agit d’une bonne journée pour notre secteur. Il s’agit d’une bonne journée pour l’Alberta. Il s’agit d’une bonne journée pour le Canada. »

« Trans Mountain fait ainsi aujourd’hui un pas en avant. De quoi se réjouir. Il s’agit d’un pas en avant non seulement pour l’Alberta, mais en outre pour la croissance économique et la prospérité du Canada dans son ensemble », ajoute pour sa part Sonya Savage, ministre de l’Énergie de l’Alberta. « L’Alberta est chef de file mondial dans la production énergétique qui satisfait aux normes les plus élevées en matière environnementale, sociale et de gouvernance. Même si l’achèvement du Projet d’expansion constitue la vraie mesure du succès, il est important de célébrer des réalisations – comme celles-ci – en cours de route. Les Albertains et Albertaines peuvent se rassurer que leur gouvernement continuera de défendre les intérêts de notre secteur énergétique et de faire construire des oléoducs. »

L’événement d’aujourd’hui marque le coup d’envoi de la construction de l’oléoduc dans le Grand Edmonton (segment 1), qui comprend l’installation d’environ 50 kilomètres d’oléoduc à partir du terminal Edmonton de Trans Mountain, qui se trouve à Sherwood Park, jusqu’à Acheson, en Alberta. Le SA Energy Group, entrepreneur général chargé de la construction de l’oléoduc pour le segment 1, a entamé le transport et l’empaquetage des conduites, entre autres travaux préparatoires nécessaires avant l’installation de l’oléoduc.

Le 22 août 2019 a marqué la relance officielle des travaux de construction du Projet d’expansion Trans Mountain, grâce à la poursuite des travaux au terminal maritime Westridge, au terminal de Burnaby et à différentes stations de pompage en Alberta. Les travaux prévoient des activités de préparation de sites, la construction dans l’eau de nouveaux postes d’amarrage, des travaux d’agrandissement du littoral et des travaux de mise à niveau d’installations. La construction devrait commencer prochainement au segment 2 (Yellowhead), après que les équipes auront mis la dernière main à leurs activités de construction et études environnementales dans la région.

En date du 31 octobre 2019, près de six millions d’heures-personnes ont été consacrées au projet. Trans Mountain a reçu plus de la moitié des conduites nécessaires à la construction, lesquelles se trouvent

pour le moment dans des cours d’entreposage le long du parcours. Au 30 septembre 2019, Trans Mountain et ses entrepreneurs comptaient plus de 2 200 personnes nouvellement embauchées, y compris des employés autochtones, locaux et régionaux, en vue de la reprise du projet. La main-d’œuvre en question réunit des opérateurs de matériel lourd, des gens de métier, du personnel chargé de la conformité aux normes environnementales et de sécurité, des ingénieurs, des directeurs des travaux et du personnel administratif.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des activités qui ont lieu présentement, prière de consulter le Calendrier prévisionnel des travaux de construction de Trans Mountain qui a été déposé auprès de la Régie de l’énergie du Canada le 2 décembre 2019 : https://apps.cer-rec.gc.ca/REG...

Chargement en cours
Chargement en cours