« L’arrêt du printemps » décrit la période de l'année où la construction sur le terrain ralentit ou s'arrête en raison de la fonte de la neige et du dégel qui rend le sol mou et boueux.

À mesure que la neige fond et que le sol dégèle, celui-ci devient plus mou, y compris sous la chaussée. Si le sol n'est pas complètement stable, il y a de fortes chances que les routes soient endommagées par la circulation des camions et de l'équipement lourd.

Afin de protéger les routes et de prévenir les dommages, comme les nids de poule, les gouvernements provinciaux imposent des restrictions de poids sur la chaussée à cette période de l'année. Ces restrictions agissent comme des interdictions d'utilisation des routes qui limitent le type de véhicules qui peuvent y circuler.

Pendant que les interdictions routières sont en place, la circulation de l'équipement lourd utilisé pour construire le Projet d'expansion, comme les niveleuses, les excavatrices et les flèches latérales, est restreinte. De plus, lorsque le sol est mou et boueux, il est très difficile pour les gros engins de chantier de manœuvrer sur le terrain. Par conséquent, pendant l’arrêt du printemps, la plupart des travaux de construction sur le terrain font une pause.

En général, l’arrêt du printemps commence à la fin du mois de mars et peut durer jusqu'au début du mois de juin. Les délais varient selon les conditions météorologiques ; un hiver doux entraînant un printemps précoce peut raccourcir la durée de l’arrêt tandis qu'un hiver froid et neigeux peut le prolonger en raison de la teneur en humidité plus élevée dans le sol.

Cette année, en Alberta, l’arrêt du printemps devrait commencer vers le 30 mars et se poursuivre jusqu'au 30 avril.

Chargement en cours
Chargement en cours