Sur une distance de 158 kilomètres, la construction du doublement d’ancrage a nécessité la construction d’un droit de passage sur un terrain escarpé et rocailleux avec une accessibilité limitée. Les défis comprenaient le forage sous la voie ferrée du Canadien National (CN) et l’autoroute Yellowhead, le principal lien est-ouest entre l’Alberta et la Colombie-Britannique. Un projet aussi complexe que le projet de doublement d’ancrage exigeait que l’équipe porte une attention particulière pour s’assurer que tous les détails du projet, petits et grands, sont considérés avant, pendant et après la construction.

Le plus grand défi de l’équipe a été de s’assurer que l’environnement était protégé à chaque étape. L’équipe a donc pris des précautions particulières, notamment en entreprenant des travaux de construction dans les terres humides pendant les mois d’hiver lorsque le sol était gelé, en se concentrant en particulier sur chacun des plus de 120 franchissements de cours d’eau et en surveillant la qualité de l’eau pendant toute activité dans les cours d’eau. Chaque franchissement devait être abordé correctement afin de limiter l’impact cumulatif des changements apportés à tous les franchissements et au bassin versant environnant. Le plus long franchissement de cours d’eau du projet était la rivière Athabasca, à l’est du site urbain du parc national Jasper. Au-delà des rivières et des ruisseaux, l’équipe a également examiné attentivement l’impact du projet sur la faune locale, comme le mouflon d’Amérique, en s’efforçant de limiter son impact potentiel sur les écosystèmes locaux.

La construction du doublement d’ancrage a été scindée en deux tronçons de construction, à partir d’août 2007 avec le tronçon de Jasper. Ce qui a été suivi par le tronçon du mont Robson à partir de mai 2008.

Chargement en cours
Chargement en cours