Grâce à notre expérience dans la gestion de pipelines sur des terrains variés en Amérique du Nord, nous sommes très conscients de l’effet de l’environnement géologique sur notre infrastructure pipelinière. Notre Programme de gestion des risques naturels est l’un des principaux outils de gestion des risques pesant sur l’infrastructure pipelinière. 

Programme de gestion des risques naturels

Ce programme a contribué à définir la façon dont nous faisons les choses aujourd’hui, y compris des évaluations annuelles sur le terrain le long de chacun de nos réseaux pipeliniers à des endroits où l’érosion fluviale ou les mouvements de terrain sont actifs ou potentiellement actifs. Nous effectuons régulièrement des inspections de sites, des études détaillées de sites, de la surveillance et prenons des mesures d’atténuation. Nous travaillons en étroite collaboration avec des consultants professionnels spécialisés en géosciences, en génie et en environnement qui sont experts en géorisques tels que l’érosion fluviale, les glissements de terrain et les événements sismiques (principalement les tremblements de terre). 

Alors que l’érosion fluviale et, dans une moindre mesure, les glissements de terrain sont relativement plus fréquents, les géorisques déclenchés par des tremblements de terre sont épisodiques et relativement moins fréquents; le sud-ouest de la Colombie-Britannique étant la région du Canada la plus active sur le plan sismique. Les géorisques déclenchés par les tremblements de terre comprennent les tremblements de terre, le tassement vertical et le déplacement latéral du sol.

Tremblements de terre et pipelines

Les tremblements de terre majeurs dans le monde, y compris les tremblements de terre récents en Alaska, au Japon, en Nouvelle-Zélande, au Pérou, à Taïwan et en Turquie, ont montré que les tremblements de terre sont relativement moins susceptibles de causer des dommages aux pipelines de transport enfouis s’ils sont construits d’une manière similaire au pipeline Trans Mountain existant ou à ce qui est prévu pour l’expansion du pipeline proposée. La probabilité que les pipelines de transport soient endommagés par l’affaissement vertical du sol est également faible car ces pipelines sont relativement droits, avec une flexibilité inhérente, et n’ont généralement pas de géométrie complexe susceptibles d’un déplacement vertical du sol induit par des séismes. 

Le géorisque le plus important auquel le pipeline est exposé est le déplacement horizontal du sol causé par les glissements de terrain et le déplacement latéral induit par la liquéfaction (connu sous le nom d’étalement latéral). Dans les régions sismiques, les concepteurs et les exploitants de toute infrastructure actives cherchent à comprendre l’emplacement potentiel, la fréquence et l’ampleur de l’étalement latéral potentiel.

Comme toutes les organisations dont l’infrastructure est exposée à des géorisques sismiques, notre objectif est de réduire les risques sismiques pour le pipeline Trans Mountain. Nous continuons d’examiner les pratiques exemplaires et prenons les mesures suivantes :

  • Évaluation qualitative des risques sismiques à l’échelle du réseau le long du pipeline, de Hope jusqu’au terminal de Burnaby.
  • Remplacement de la traversée du fleuve Fraser par un forage directionnel horizontal afin de réduire au minimum l’exposition du pipeline à l’étalement latéral déclenché par des séismes.
  • Caractérisation des glissements de terrain susceptibles d’être provoqués par un tremblement de terre à des endroits choisis le long du pipeline.
  • Préparation d’un protocole d’action afin d’établir rapidement un ordre de priorité pour l’inspection des pipelines à la suite d’un tremblement de terre. Cela comprend également les procédures d’arrêt et d’isolation du pipeline en cas de tremblement de terre grave.
  • Dans nos terminaux, la conception robuste et ramassée de nos réservoirs de stockage limite les risques d’effondrement pendant l’activité sismique, et leur construction en acier les rend suffisamment flexibles pour absorber les ondes de choc sismique. Chaque réservoir comporte également des bermes de confinement, ou baies, qui forment des bassins géants vides pour recueillir le pétrole déversé en cas de fuite d’un raccord de canalisation. La capacité de rétention de chaque baie est supérieure d’environ 10 % à la capacité de chaque réservoir, ce qui permet d’avoir suffisamment d’espace pour contenir tout déversement éventuel. Les baies sont revêtues d’une membrane imperméable pour une protection maximale contre les déversements. 

 Nous examinons continuellement tous les aspects de nos activités et apportons des améliorations pour intégrer les mises à niveau sismiques à nos installations existantes.

Considérations relatives au projet d’expansion du pipeline

Il y a d’autres évaluations sismiques le long du corridor proposé du projet d’expansion de Trans Mountain et du pipeline Trans Mountain existant, parmi lesquelles :

  • Évaluation de la déformation du sol induite par des séismes propre au site. Les sols sans cohésion, tels que les sables et les limons peu plastiques peuvent être sensibles à la liquéfaction, tandis que les sols cohésifs, tels que les limons à forte plasticité et les argiles à faible résistance non drainée peuvent être sujets à un ramollissement cyclique. Pour les sols sensibles à la liquéfaction ou à l’assouplissement cyclique, la perte de résistance pendant ou immédiatement après un tremblement de terre peut causer des déformations du sol telles que l’étalement latéral (déplacement horizontal du sol) ou le tassement après secousses (déplacement vertical du sol). Nous évaluerons les risques de déformation sismique du sol aux endroits sensibles le long du corridor du projet de pipeline, pour que le pipeline et son infrastructure évitent les géorisques ou soient conçus pour tenir compte de ces mouvements potentiels du sol.
  • Évaluations du potentiel de glissements de terrain d’origine sismique propres au site. Nous évaluerons le potentiel de glissements de terrain déclenchés par des séismes le long du corridor proposé et les résultats et les mesures d’atténuation seront incorporés dans la conception du pipeline pour l’expansion proposée.  Évaluation propre au site des secousses sismiques du sol. Lorsque les ondes sismiques traversent le sol et la roche, les endroits le long de la trajectoire de propagation du tremblement de terre et le pipeline sont soumis à des secousses. Nous effectuerons une évaluation du mouvement prévu et des contraintes supplémentaires qui pourraient s’appliquer à l’expansion proposée du pipeline et des résultats intégrés à la conception de l’expansion proposée du pipeline.
Chargement en cours
Chargement en cours