L’expansion du terminal maritime de Westridge de Trans Mountain comprend un nouveau complexe portuaire avec trois postes d’amarrage, un quai utilitaire pour amarrer les remorqueurs, des bateaux à flèche et des navires d’intervention d’urgence, des oléoducs de livraison supplémentaires et un prolongement des terres le long de la rive pour accueillir le nouvel équipement.

Le nouveau complexe portuaire augmentera la capacité de chargement, qui passera d’un navire-citerne de la taille d’Aframax à la capacité de charger trois navires-citernes de la taille d’Aframax. Trois nouvelles conduites de livraison de 30 pouces seront placées dans un tunnel à partir du terminal de Burnaby pour alimenter chaque poste d’amarrage au terminal maritime de Westridge.

Nous allons prolonger les terres entre l’eau et les installations du terminal (estran) plus loin dans l’eau. Cette prolongation comportera :

  • Quai d’oléoducs et équipement de mesure
  • Équipement de gestion des émissions
  • Système de pompage d’eau d’incendie et de mousse
  • Système de gestion des eaux pluviales
  • Équipement électrique et système de commande
  • Espace pour l’installation éventuelle d’équipement électrique à terre pour les navires
  • Nouveau bâtiment de contrôle
  • Barrages flottants d’intervention d’urgence et zones de déploiement de matériel d’intervention d’urgence

Pour compenser la modification de l'habitat du poisson due à ces travaux, Trans Mountain installera un complexe de récifs rocheux à travers les zones intertidales et sublittorales du bail du plan d'eau du Terminal maritime de Westridge. Approuvé par Pêches et Océans Canada en 2017, le complexe de récifs rocheux fait partie de l'autorisation de la Loi sur les pêches pour l’expansion du Terminal maritime de Westridge. L'objectif du complexe de récifs rocheux est de fournir une variété d'habitats à une gamme de poissons adultes et juvéniles ainsi qu'à des espèces invertébrées.

Chaque section du récif comprendra trois types d'habitats : les récifs de reproduction, les récifs intégrés et les récifs matures. Les récifs de reproduction sont destinés à fournir une complexité structurelle et à servir de protection pour les poissons juvéniles vivant dans la zone de l'estran. Les récifs matures fourniront un habitat de crevasses pour les poissons de récifs adultes dans les eaux plus profondes.

Compensation de l’habitat du poisson de mer au terminal maritime de Westridge (en zone de construction)

Construction du terminal maritime de Westridge

Chose normale au cours de construction riveraine, la plupart des travaux de construction se feront à partir de l’eau à l’aide d’équipement flottant comme des des barges, des remorqueurs et des bateaux de travail. Certaines constructions peuvent requérir l’utilisation d’équipement positionné au sol pour effectuer des travaux dans l’eau.

Au nombre des activités de construction, on trouvera :

  • Les activités de préparation du site pour soutenir les opérations en cours, y compris les modifications et le déplacement de l’infrastructure existante et la gestion possible de la végétation à l’intérieur des limites du terminal.
  • Les travaux de construction dans l’eau, y compris l’enfoncement de pilotis pour accueillir de nouveaux postes d’amarrage et des parcs à tige, ainsi que le prolongement de l’estran pour le nouvel équipement.
  • Les travaux de construction sur le prolongement de l’estran, y compris l’enlèvement des enrochements, l’installation de cellules de palplanches circulaires, l’ajout de remblai structural, l’amélioration des sols, l’installation de fondations et la construction de bâtiments, et l’installation d’une paroi de sécurité pour séparer le terminal des voies ferrées existantes; l’installation d’équipement pour appuyer les opérations de chargement et l’amélioration des interventions d’urgence.
  • La construction d'un complexe de récifs rocheux sur le fond marin à l'aide de grues, d'un godet, d'une excavatrice et d'autres équipements lourds pour placer la fondation rocheuse, les matelas rocheux et les rochers de récifs.
  • Les travaux de construction sur le terrain, y compris le remplacement de la sous-station existante, le remplacement de la ligne électrique dans le terminal, l’installation de nouveaux câbles électriques, de systèmes de contrôle et de tuyauterie.
  • Les travaux de construction d’une tête de tunnel et le forage du tunnel, l’installation de trois oléducs de 30 pouces dans le tunnel.
  • Le déclassement du quai existant.
  • La démobilisation et la restauration du site.

La construction des postes d’amarrage 1 et 2 aura lieu en premier et devrait être mise en service avant la fin de la construction du poste d’amarrage 3. Le poste d’amarrage 1 aura également des capacités de déchargement de carboréacteur afin de maintenir les activités de livraison de carboréacteur pour l’oléoduc à l’Aéroport international de Vancouver (oléoduc qui n’appartient pas à Trans Mountain).

Upgrading-Westridge-Marine-Terminal-Layout.png?mtime=20170711051535#asset:2004:url
Cette image représente un concept pour le terminal maritime de Westridge, basé sur l’ingénierie préliminaire. Le concept peut être amélioré après d’autres travaux de développement et d’ingénierie détaillée.

Pour en savoir plus sur l’infrastructure existante et les ajouts prévus, cliquez ici.

Processus de sélection de la disposition des quais

L’équipe du projet d’expansion Trans Mountain a beaucoup travaillé avec la VFPA, l’Administration de pilotage du Pacifique (APP) et les pilotes côtiers de la C.-B. (BCCP) pour déterminer quel était le meilleur aménagement du quai. Nous avons également intégré les commentaires de la Ville de Burnaby et nos discussions communautaires dans la planification.

Au cours du processus d’évaluation et d’étude, nous avons envisagé environ une vingtaine d’aménagements. Celui qui est montré est considéré comme le meilleur pour atteindre notre objectif de développer un aménagement qui permettrait de fournir :

  • Trois postes d’amarrage Aframax modernes avec le plus haut niveau de sécurité de navigation et d’amarrage
  • Espace de navigation sécuritaire pour tout le reste de la circulation maritime de la région
  • Réduction de l’utilisation des points d’ancrage à l’est du deuxième goulet pour les navires-citernes qui visitent Westridge
  • Capacité de maintenir le quai existant en service pendant la construction du nouveau système de quai
  • Empreinte globale compacte et optimisée pour réduire l’impact sur les points de vue de la communauté
  • Possibilités d’éliminer le dragage afin d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement marin Moyens d’opérer avec un minimum de perturbations, comme le bruit, pour les résidents du quartier.
Westridge-Expanded-Terminal.jpg?mtime=20170711051451#asset:2003:url
Cette image représente un concept pour le terminal de Westridge, basé sur l’ingénierie préliminaire. Le concept peut être amélioré après d’autres travaux de développement et d’ingénierie détaillée.

Impacts de la construction

Trans Mountain a élaboré des plans de gestion pour minimiser les perturbations pour le voisinage. Ces plans comprennent des plans de gestion de la circulation et de l’accès, des plans de gestion environnementale de la construction et des plans de réduction du bruit, de l’éclairage et des émissions. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon dont Trans Mountain gérera les répercussions de la construction, cliquer ici.

Nous avons élaboré des plans de gestion de la circulation particuliers aux sites afin de réduire les perturbations pour le voisinage lorsque les véhicules se déplacent à destination et en provenance du terminal maritime de Westridge pendant les travaux de construction.

Au nombre des mesures pour réduire l’impact de la circulation des camions et de la construction au terminal maritime de Westridge pendant la construction, on trouve :

  • Le transport des travailleurs de la construction se fera par autobus à partir d’une cour centrale à l’extérieur du site.
  • L’équipement requis pour les travaux maritimes sera transporté par barge jusqu’au site.
  • Seuls les véhicules nécessaires aux travaux seront autorisés sur place.
  • La circulation des camions se préparera à l’extérieur du site avant d’accéder au terminal. L’accès sera contrôlé par des gens chargés de diriger la circulation et les camionneurs couperont le moteur lorsqu’ils seront stationnés.
  • Le maintien de l’accès à Drummonds Walk pour les piétons et les bicyclettes.
  • Des barrières acoustiques (murs d’insonorisation) seront installées dans des endroits stratégiques pour minimiser les impacts du bruit de la circulation et de la construction sur les résidents locaux.
  • Nous continuons de solliciter les commentaires des résidents locaux et des municipalités au sujet de l’information qu’ils souhaiteraient recevoir par rapport à la construction, ce qui peut comprendre le contrôle de la circulation, des panneaux d’affichage interchangeables et des panneaux de signalisation

Consulter notre Plan de gestion de la circulation déposé auprès de la Régie de l’énergie du Canada (REC) ici.

Les heures principales des travaux de construction au terminal maritime de Westridge sont prévues entre 7 h et 20 h, du lundi au vendredi et entre 7 h et 20 h le samedi. Aucun travail n’est prévu les dimanches et jours fériés.

Aucun enfoncement de pilotis n’est prévu hors des heures de construction principales, toutefois, la Vancouver Fraser Port Authority (VFPA) a permis le soudage de nuit du lundi au samedi, et au besoin, d’autre travail de nuit pourrait avoir lieu au terminal. Tous les travaux seront mesurés et évalués de manière à ne pas dépasser les lignes directrices établies en matière de génération de bruit par la BC Oil and Gas Commission, conformément au Plan de gestion du bruit de Trans Mountain pour la construction des stations de pompage et des terminaux.

En plus des travaux du terminal maritime, la construction du tunnel entre le terminal de Burnaby et Westridge, ainsi que d’autres activités de réduction du bruit peuvent avoir lieu 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour obtenir de plus amples détails sur les impacts de la construction, lire le plan de construction des basses terres continentales.

Gestion des impacts de la construction

Parmi les mesures prévues pour réduire les impacts environnementaux et communautaires de la construction du projet, mentionnons un écran acoustique, les nouveaux récifs rocheux et les « balayages » de nids d’oiseaux.

Voici quelques exemples des mesures que Trans Mountain et son entrepreneur, Kiewit Ledcor TMEP Partnership (KLTP), mettront en œuvre pour réduire ou atténuer les impacts de la construction du terminal maritime de Westridge :

Bruit

Des pratiques d’atténuation et de contrôle du bruit seront mises en place pour limiter le bruit aux niveaux recommandés par Santé Canada et prévues par les limites de la British Columbia Oil and Gas Commission. Par exemple, un écran acoustique couvrira le bruit des marteaux qui enfoncent les pilotis dans le fond de l’océan, atténuant ainsi du bruit de l’impact des marteaux. Trans Mountain prévoit aussi l’installation de barrières acoustiques (murs d’insonorisation) dans des endroits stratégiques pour minimiser les impacts du bruit de la construction, y compris celui de la circulation vers et depuis le chantier.

Vibrations

En plus de l’atténuation du bruit par l’utilisation d’un écran acoustique, l’entrepreneur installera principalement les pilotis de quai et de chevalets à l’aide d’une méthode de masse vibrante réduisant le plus possible l’utilisation d’un marteau à percussion. Les avantages de cette approche réduiront le bruit et les vibrations sur terre, ainsi que l’intensité du bruit sous l’eau et la pression acoustique émise dans le milieu marin.

Éclairage

Les meilleures pratiques de gestion et mesures d’atténuation réduiront au minimum les impacts potentiels de l’éclairage du projet sur la localisation des récepteurs et les utilisateurs marins à proximité. Par exemple, Trans Mountain utilisera un éclairage directionnel ainsi que des appareils d’éclairage correctement installés et fonctionnels sur la barge de construction afin d’éviter l’utilisation d’un éclairage secondaire avec des caractéristiques d’éblouissement plus élevées.

De vastes mesures d’atténuation environnementale sont prévues pour le terminal maritime de Westridge, tel que décrit dans le Plan de protection de l’environnement du terminal maritime de Westridge (une exigence de la condition 81 de la REC). Voici quelques mesures de protection de l’environnement et d’atténuation :

Poissons

Le Terminal maritime de Westridge se trouve à proximité d'une zone de conservation du bar d’Amérique du MPO. Le complexe de récifs rocheux est donc une amélioration du milieu marin qui compensera la modification de l'habitat du poisson. Le complexe de 10 400 m2 comprend des espaces de 4 à 5 mètres entre les récifs carrés pour favoriser la circulation de l'eau ainsi qu’un récif de berme de pied élargi pour assurer la stabilité, prévenir l'affaissement et former des habitats rocheux pour les poissons et les invertébrés. Il sera construit dans une zone désignée du côté ouest du plan d'eau du terminal.

Oiseaux

Le défrichage de la végétation sera entrepris en dehors de la période de nidification des oiseaux migrateurs (du 26 mars au 17 août) dans la mesure du possible afin de réduire le potentiel de nidification des oiseaux migrateurs dans les zones où la construction doit avoir lieu. Si la construction est amorcée pendant la période de nidification des oiseaux migrateurs, une recherche non intrusive de nids d’oiseaux migrateurs sera effectuée au besoin, en consultation avec un spécialiste des ressources fauniques, au moins sept jours avant la construction.

Si l’on trouve un nid actif, il fera l’objet de mesures d’atténuation propres au site (par exemple une zone tampon clairement délimitée par espèce autour du nid ou une surveillance non intrusive). Les mesures d’atténuation appropriées seront choisies par un inspecteur en environnement, en consultation avec un spécialiste des ressources fauniques, tel que décrit dans le « Wildlife Species of Concern Encounter and Discovery Contingency Plan », qui fait partie du plan de protection de l’environnement du terminal maritime de Westridge (dossier de la condition 81 de la REC).

Mammifères marins

L’enfoncement des pilotis d’impact ne peut commencer que si aucun mammifère marin (y compris les cétacés, les espèces de mammifères marins en péril et les phoques communs) n’est observé dans leur zone d’exclusion respective pendant 30 minutes avant le début de l’activité. Si un cétacé ou un mammifère marin en péril ou un phoque commun est observé dans sa zone d’exclusion respective, l’enfoncement des pilotis par impact sera temporairement suspendu ou reporté.

Gestion des eaux pluviales

L’entrepreneur recueillera toutes les eaux pluviales, les eaux de ruissellement et les eaux de lavage générées par les activités de construction qui contiennent ou peuvent contenir des matières en suspension ou des particules de béton et traitera l’eau avant son rejet, comme l’exige le ministère de l’Environnement et de la Stratégie sur les changements climatiques. L’entrepreneur utilisera des pratiques de construction acceptées par l’industrie pour la mise en place du béton sur l’eau.

Navigation et sécurité de la navigation dans la zone de construction du terminal

L’aire des travaux de construction de Westridge est délimitée par une estacade flottante de sécurité de la construction, qui est délimitée par des feux de navigation et des contrôles de navigation appropriés. L’aire de travail comprend l’ensemble de la zone étendue du quai ainsi que l’aire de travail temporaire nécessaire à la construction du terminal.

Les remorqueurs, les navires d’observation et les barges de stockage sont visibles. Les barges accueillent des grues et de l’équipement de battage de pieux ainsi que des entrepôts de matériel, des bureaux et d’autres commodités pour les travailleurs.

Les grands navires commerciaux qui naviguent dans le secteur continueront de suivre les pratiques bien établies en matière de déplacement des navires dans le cadre du pilotage. Les usagers des voies navigables récréatives, touristiques, autochtones et autres sont encouragés à faire preuve d’une prudence supplémentaire lorsqu’ils approchent de la zone et à se familiariser avec les protocoles de sécurité sur l’eau, conformément au Port Information Guide (en anglais) de l’APVF et au Règlement sur les abordages de la Loi maritime du Canada. On toruve plus de renseignements ici.

Gestion de la circulation pendant la construction

Trans Mountain a élaboré des plans pour s’assurer que les impacts de la construction sur la circulation sont bien gérés avec le moins d’effet possible pour les navetteurs et les autres usagers de la route. Un plan de gestion de la circulation et du contrôle de l’accès a été préparé pour satisfaire aux exigences de la condition 73 de la REC. Il a été élaboré en consultation avec un large éventail d’intervenants et d’autorités gouvernementales.

De plus, KLTP, entrepreneur pour le terminal maritime de Westridge, est tenu d’élaborer des plans pour réduire les perturbations au minimum.

KLTP a établi un bureau et une cour de 2,6 hectares du côté nord de Barnet Highway pour faciliter ces travaux. Le chemin d’accès principal à Westridge se trouve sur Bayview Drive. Afin de faciliter la construction du Projet d’expansion, Bayview Drive est en cours d’élargissement dans le terminal. Au cours de ce projet d’élargissement, l’accès principal à Westridge sera l’avenue Cliff avec un accès secondaire par Bayview Drive. Quand Bayview Drive aura été élargi, il redeviendra l’accès principal à Westridge et l’accès secondaire sera redirigé vers l’avenue Cliff. Le passage piétonnier de Bayview Drive sera entretenu.


Points d’accès au terminal maritime de Westridge

Minimiser la circulation des travailleurs

KLTP réduit la circulation globale en amenant la majorité des travailleurs par autobus au changement de quart de travail et en maximisant le soutien à l’expansion maritime à Westridge par le Burrard Inlet.

La circulation quotidienne moyenne totale associée à la construction de Westridge (avant-midi et après midi) est d’environ 10 trajets en autobus, 110 trajets en véhicules légers et 35 chargements de camions de transport. Au plus fort de la construction, il y aura environ 15 trajets en autobus, 140 trajets en véhicules légers et 50 chargements de camions de transport.

Les activités de construction de Trans Mountain sont planifiées avec le souci d’éviter les effets négatifs sur la circulation routière. Trans Mountain exige des mesures de contrôle du bruit pour la circulation de construction et des restrictions sur la marche au ralenti.

Chargement en cours
Chargement en cours